Accueil arrow Histoire de l'éducation arrow Répécaud, François Marie (1768-1838), le premier inspecteur d'académie de Besançon

Tous les articles

Répécaud, François Marie (1768-1838), le premier inspecteur d'académie de Besançon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Un opuscule d'édification religieuse, qui sent bon le spiritualisme triomphant ; son adhésion à la Société d'émulation du Jura, sont les modestes vestiges de son existence. Sa fonction d'inspecteur d'académie s'inscrit, changement de régime aidant, dans la logique de son appartenance première à la Congrégation de l'Oratoire. 
Répécaud, François Marie [1768-1838] Né le 22 décembre 1768, dans la paroisse de Saint-Anatole de Salins [Franche-Comté ; aujourd'hui département du Jura] ; mort le 31 décembre 1838, à Salins [Jura].

À DISTINGUER DE.
• De son frère aîné : Pierre Charles Répécaud [1757-1833], curé de Notre-Dame de Salins. 
• D'un autre frère : Claude François Marie Répécaud [1782-1860], ancien élève de l'École Polytechnique [1799]. Colonel directeur du génie, à Arras. 
• De son fils : Augustin Répécaud [1796- ], proviseur du collège royal de Besançon [1839-1848].

Ancien élève, puis membre de la Congrégation de l'Oratoire. Enseigne dans différents collèges de l'Oratoire.
Professeur au collège de Salins [1786-1792].
La patrie ayant été « déclarée en danger », le 11 juillet 1792, François Marie Répécaud s'enrôle dans un bataillon de Volontaires, au cours du mois d'août.
Puis devient membre du Conseil général de la commune de Salins. 
Administrateur municipal sous le Premier Directoire [1795-1799], il participe à l'administration centrale du département du Jura en l'an VI [1797-1798]. 

Redevient professeur au collège de Salins en 1804. 
Principal du collège d'Orgelet [département du Jura ; académie de Besançon], jusqu'en 1807. Il y est remplacé comme principal par Désiré Maréchal [1753-1836].

1809. INSPECTEUR D'ACADÉMIE À BESANÇON.
En 1808, le ressort de l'académie de Besançon s'étend sur les départements suivants :  Doubs [chef-lieu : Besançon] ; Jura [chef-lieu : Lons-le-Saulnier]  ; Haute-Saône [chef-lieu : Vesoul]. Le chef-lieu d'académie est Besançon [département du Doubs].

François Marie Répécaud est nommé l'un des deux inspecteurs de l'académie de Besançon en fin 1809, au moment de la création des rectorats. Il travaille auprès de Jean Jacques Ordinaire [1770-1843] premier recteur de l'académie de Besançon, depuis le 24 août 1809 et en même temps professeur de Philosophie et doyen de la Faculté des Lettres.
L'autre inspecteur, nommé en même temps que François Marie Répécaud, est Éloi Bertaud [1782-1834], futur recteur de l'académie de Clermont [juin 1819-février 1822].
Jean Baptiste Considérant [1771-1827], père de Victor Considérant qui deviendra un fouriériste célèbre, est le secrétaire de l'académie.

En 1813, François Marie Répécaud est chargé de réorganiser le lycée de Moulins [département de l'Allier ; académie de Clermont].
Il se charge également de l'inspection des écoles primaires de l'arrondissement de Poligny [Jura].

1820. DISCOURS DE DISTRIBUTION DES PRIX.
Le 7 septembre 1820, en tant que représentant du Préfet, François Marie Répécaud
prononce le discours de distribution des prix au collège de Besançon, dont l'abbé Margnier d'Aubonne [1773-1826] est le proviseur.

1823. DROITS À LA RETRAITE.
François Marie Répécaud reste en fonction comme inspecteur d'académie à Besançon jusqu'au 10 octobre 1823. Puis se retire dans la commune de Salins, où il passe le reste de sa retraite. 

Il est remplacé comme inspecteur d'académie à Besançon, le 10 octobre 1823, par l'abbé Margnier d'Aubonne [1773-1826], ancien émigré, proviseur du collège royal de Besançon [15 mai 1815-10 octobre 1823], puis inspecteur d'académie.

PUBLICATION.
Éléments des preuves de la religion, en forme de dialogues entre un père et ses enfants [Besançon : J. Petit. In-12, 1820].
Se trouve à la Bibliothèque de Besançon : BESANÇON-BM 268829

SOCIÉTÉ SAVANTE.
Correspondant de la Société d'émulation du Jura, en avril 1818, dès la création de la Société. En reste membre jusqu'à son décès en 1833.

SOURCE.
Emmanuel Bousson du Maret. Notice historique sur M. F. M. Répécaud ancien inspecteur de l'académie de Besançon [Lons-le-Saunier : Fred. Gauthier. In-12, 4 p., s.d.].
Se trouve à la Bibliothèque de Besançon : BESANÇON-BM Cote : 222062 Comtois

SITOLOGIE.
http://cths.fr/an/savant.php?id=114544
 
< Précédent   Suivant >