Accueil arrow Histoire de l'éducation arrow Ménétrel, Pierre Auguste (1812-1899), de l'École normale à l'inspection d'académie à Bordeaux

A lire aussi

Tous les articles

Ménétrel, Pierre Auguste (1812-1899), de l'École normale à l'inspection d'académie à Bordeaux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sa position d'ancien élève de l'École normale lui permet de quitter assez rapidement le simple statut de régent pour celui de chargé de cours de philosophie dans un collège royal. Mais sa santé fragile, sa licence tardive, son échec à l'agrégation, l'absence de publications ne permettent pas le déploiement de sa carrière. Celle-ci culmine, à plus de cinquante ans, comme simple inspecteur d'académie.
Pierre Auguste Ménétrel [1812-1899]. Né le 11 février 1812, à Poissons [Haute-Marne] ; mort le 6 mai 1899, à Périgueux [Dordogne].
Élève du collège royal de Besançon. 

1832. ANCIEN ÉLÈVE DE L'ÉCOLE NORMALE.
Élève du collège royal de Besançon, Pierre Auguste Ménétre est reçu au concours d'entrée de l’École normale [1832], septième sur les quatorze élèves admis.

Sont reçus en 1832, dans l'ordre de classement, comme élèves pensionnaires, pour une scolarité de trois ans : Marcellin Bontoux [1810-1864], professeur de philosophie au lycée de Versailles ; Auguste Cartelier [1812-1855], professeur de lettres au lycée Henri-IV ; François Chon [1812-1898], professeur d’histoire du lycée de Lille ; Paul Croiset [1814-1897], professeur de lettres du lycée Saint-Louis ; Joseph Danton [1814-1869], inspecteur général de l'Instruction publique ; Jean Marius Duclos [1812-1871], professeur de lettres au lycée d’Agen ; Ernest Havet [1813-1889], professeur du collège de France ; Amédée Jacques [1813-1865], recteur du Collège de Buenos Aires ; Ferdinand Lemaire [1812-1843], professeur au lycée d’Angers ; Philibert Massé [1812- ], principal du collège de Sées ; Auguste Materne [1812-1893], censeur du lycée de Versailles ; Pierre Auguste Ménétrel [1812-1899], inspecteur d'académie ; Léopold Monty [1811-1877], inspecteur d'académie ; Louis Rozey [1810-1848], professeur d’histoire au collège de Poitiers.

Pierre Auguste Ménétrel, pour raisons de santé, effectue une scolarité seulement de deux ans. Il se présentera ultérieurement, en septembre 1836, à l'agrégation de philosophie, mais ne sera pas reçu.

1833. COLLÈGE DE BERGERAC.
Au sortir de l'École, Pierre Auguste Ménétrel est nommé au collège de Bergerac [département de la Dordogne ; académie de Bordeaux]. Il y reste seulement un an, pour l'année universitaire 1833-1834. Puis est nommé à Tulle.

1834. COLLÈGE DE TULLE.
En 1834-1835, est nommé au collège communal de Tulle [département de la Corrèze ; académie de Limoges].  Il y reste seulement un an, pour l'année universitaire 1834-1835. Puis est nommé à Dôle.

1835. RÉGENT DE PHILOSOPHIE AU COLLÈGE DE DÔLE.
En 1835-1836, Pierre Auguste Ménétrel est nommé régent de philosophie au collège communal de Dôle [département du Jura ; académie de Besançon].
Est en fonction seulement quelques mois, étant nommé par la suite au collège de Pontivy.

1836. PROFESSEUR DE PHILOSOPHIE AU COLLÈGE ROYAL DE PONTIVY.
Pierre Auguste Ménétrel est nommé au collège royal de Pontivy [département du Morbihan ; académie de Rennes], en septembre 1836, en remplacement de Marcellin Bontoux [1810-1864], ancien élève de l'École normale [1832], qui vient d'être reçu à l'agrégation de philosophie [septembre 1836] et nommé  au collège de Rodez.

1842. COLLÈGE D'AUCH.
Nommé, en 1842, professeur de philosophie au collège d'Auch [département du Gers ; académie de Cahors].
Reste en fonction seulement jusqu'au 10 octobre 1842, date à laquelle il est remplacé par Brette, antérieurement chargé de l'enseignement de la philosophie au collège royal de Laval.

1842-1851. CHARGÉ DU COURS DE PHILOSOPHIE À PAU.
Par arrêté du 10 octobre 1842°, Pierre Auguste Ménétrel est chargé du cours de philosophie au collège royal [puis lycée] de Pau [département des Basses-Pyrénées ; académie de Pau jusqu'en 1848, puis académie de Bordeaux], en remplacement d'Adolphe Mazure [1799-1870], nommé inspecteur d'académie à Clermont°.
En 1844, Jean Joseph Grégoire Eyriès [1805-1872] est son suppléant. C'est au cours de cette année que Pierre Auguste Ménétrel est reçu à la licence ès-lettres, à Paris.

Pierre Auguste Ménétrel est en poste à Pau jusqu'au 15 octobre 1851, date à laquelle il est remplacé par Paul Challemel-Lacour [1827-1896], qui vient d'être reçu à l'agrégation de philosophie [1849].

1851-1864.  CHARGÉ DU COURS DE LOGIQUE À PÉRIGUEUX.
Pierre Auguste Ménétrel est chargé en 1851 du cours de philosophie à Périgueux [département de Dordogne ; académie départementale de Dordogne de 1850 à 1854].
En 1852, les nouveaux programmes réduisent l'enseignement de la philosophie simplement à la logique.
Les professeurs de philosophie à Périgueux, ont été, en septembre 1846, François Magy [1822-1887], ancien élève de l'École normale [1843] ; agrégé de philosophie [1846] ; puis, l'année suivante, en septembre 1847, Augustin Pellissier [1819-1894], ancien élève de l'École normale [1839], agrégé de philosophie [1847].

Pierre Auguste Ménétrel est en fonction à Périgueux jusqu'au 4 janvier 1864, date à laquelle il est nommé inspecteur de l'académie de Clermont.

1864. INSPECTEUR DE L'ACADÉMIE DE CLERMONT EN RÉSIDENCE À GUÉRET.
Pierre Auguste Ménétrel est nommé, le 4 janvier 1864, l'un des six inspecteurs d'académie, pour l'académie de Clermont, auprès de l'abbé Louis Juste [1795-1880], recteur jusqu'au 1er septembre 1864, puis auprès de Francisque Bouillier [1813-1899], recteur de l’Académie de Clermont, de septembre 1864 à janvier 1865 ; enfin auprès de Jean Baptiste Ferdinand Allou [1805-1876], recteur du 16 janvier 1865 au 12 août 1868. 

L'arrondissement de l'académie de Clermont s'étend sur six départements : Puy-de-Dôme [chef-lieu : Clermont] ; Allier [chef-lieu : Moulins] ; Cantal [chef-lieu : Aurillac] ; Corrèze [chef-lieu : Tulle] ; Creuse [chef-lieu : Guéret] ; Haute-Loire [chef-lieu : Le Puy-en-Velay].
Les six inspecteurs de l'académie de Clermont sont : Laurent, résidant à Clermont ; Tachet de Barneval, résidant à Moulins ; Lévêque, résidant à Aurillac ; Bréart, résidant à Tulle ; Ménétrel, résidant à Guéret ; Barré, résidant à Le Puy.
Il y a dix-huit inspecteurs de l'instruction primaire.

Nommé le 4 janvier 1864, inspecteur [de troisième classe] de l'académie de Clermont, Pierre Auguste Ménétrel est en résidence à Guéret [département de la Creuse], en remplacement de Poumeau de Lafforest, maintenu dans les fonctions d'inspecteur de l'académie de Toulouse, en résidence à Tarbes [Hautes-Pyrénées].

1867. INSPECTEUR DE L'ACADÉMIE DE BORDEAUX.
Pierre Auguste Ménétrel est nommé, en 1867, l'un des cinq inspecteurs d'académie, pour l'académie de Bordeaux, auprès de Charles Zévort [1816-1887], recteur de l’académie de Bordeaux en septembre 1867, en remplacement d'Alfred de Wailly.  
Charles Zévort restera en poste comme recteur à Bordeaux, jusqu'en janvier 1874.

L'arrondissement de l'académie de Bordeaux s'étend sur cinq départements ; Gironde [chef-lieu : Bordeaux] ; Dordogne [chef-lieu : Périgueux] ; Landes [chef-lieu : Mont-de-Marsan] ; Lot-et-Garonne [chef-lieu : Agen] ; Basses-Pyrénées [chef-lieu : Pau].  
Les inspecteurs de l'académie de Bordeaux sont : Dauzat, puis Grenier, résidant à Bordeaux ;  Ménétrel, résidant à Périgueux ; De Fleury, résidant à Mont-de-Marsan ; Crosson, résidant à Agen ; Grenier, puis Taillefert, résidant à Pau.

Pierre Auguste Ménétrel est inspecteur de l'académie de Bordeaux, en résidence à Périgueux, en remplacement de l'abbé Victor Hébert-Duperron [1819-1894], nommé à Vesoul.
À la suite de cette nomination, Pierre Auguste Ménétrel est promu de la troisième classe à la deuxième classe, le 27 septembre 1867.

1869. RETRAITE ANTICIPÉE, DÉCÈS ET OBSÈQUES À PÉRIGUEUX.
Sollicite sa retraite en 1869. Pierre Auguste Ménétrel est alors âgé de cinquante-sept ans. Il reçoit le titre d'inspecteur honoraire.

Établi à Périgueux [Dordogne], il y décède le 6 mai 1899. Le proviseur du lycée de Périgueux, Émile Labroue [et non Lanoue], prononce un discours sur sa tombe. C'est le texte de cette allocution qui est reproduit, comme notice nécrologique, dans l'Annuaire de l'École normale [année 1900, pages 5-7].  Émile Labroue rappelle que  Pierre Auguste Ménétrel a été professeur à Périgueux : « Je croirais manquer à mon devoir si, proviseur du lycée où il a exercé avec honneur, je ne rendais à notre ancien professeur de philosophie un dernier hommage et, si je ne venais religieusement lui donner avec vous, un dernier et confraternel salut ».

DÉCORATION. 
Officier d'académie [29 décembre 1860].
Chevalier de la Légion d'Honneur [11 août 1869].

SOURCE.
Notice nécrologique dans l'Annuaire de l'Association amicale des anciens élèves de l'École normale [1900. pages 5-7].
 
< Précédent   Suivant >