Accueil arrow Histoire arrow Institut de France. Premières nominations et premières élections.

A lire aussi

Tous les articles

Institut de France. Premières nominations et premières élections. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
A partir d’une première désignation des premiers membres de l’Institut national, par l’arrêté du 29 brumaire an IV [20 novembre 1795], des élections successives et rapprochées permettent de choisir les autres membres. Du mercredi 9 au mardi 15 décembre 1795. On trouvera ici les étapes des nominations et des élections pour les trois classes de l’Institut national des sciences et des arts.

CRÉATION DE L’INSTITUT NATIONAL.

La Convention thermidorienne [juillet 1794-octobre 1795] adopte le 5 fructidor an III [22 août 1795] la Constitution de l’an III. Son article 298 indique : « Il y a pour toute la République, un institut national chargé de recueillir les découvertes, de perfectionner les arts et les sciences ».

Deux mois plus tard, le 3 brumaire an IV [25 octobre 1795], à la veille du Directoire, la Loi sur l’organisation de l’Instruction publique, à son titre IV, indique que l’Institut national est divisé en trois classes : 1. Sciences physiques et mathématiques ; 2. Sciences morales et politiques ; 3. Littérature et beaux-arts. Chaque classe est divisée en plusieurs sections, chaque section comprend six membres. L’effectif total à Paris est de cent quarante-quatre membres, appelés associés-résidants. Pour les départements, l’effectif total est également de cent quarante-quatre membres, appelés associés non-résidants.

LES SECTIONS DE LA CLASSE DE SCIENCES PHYSIQUES ET MATHÉMATIQUES.

Première classe : Sciences physiques et mathématiques. [dix sections, soit soixante membres à Paris, et soixante membres dans les départements] 

Composée de dix sections : mathématiques, arts mécaniques, astronomie, physique expérimentale, chimie, histoire naturelle et minéralogie, botanique et physique végétale, anatomie et zoologie, médecine et chirurgie, économie rurale et arts vétérinaires.

LES SECTIONS DE LA CLASSE DE SCIENCES MORALES ET POLITIQUES. 

Deuxième classe : Sciences morales et politiques. [six sections, soit trente six membres à Paris, et trente six dans les départements] 

Composée de six sections : analyse  des sensations et des idées, morale, science sociale et législation, économie politique, histoire, géographie.

LES SECTIONS DE LA CLASSE DE LITTÉRATURE ET BEAUX-ARTS.

Troisième classe : Littérature et beaux-arts. [huit sections, soit quarante huit membres à Paris, et quarante huit dans les départements] 

Composée de huit sections : grammaire, langues anciennes, poésie, antiquités et monuments, peinture, sculpture, architecture, musique et déclamation.

LES DÉSIGNATIONS DU 20 NOVEMBRE 1795 POUR LA PREMIÈRE CLASSE.

En mathématiques : Joseph Louis Lagrange [1736-1813] ; Pierre Louis Simon Laplace [1749-1827].

En arts mécaniques : Gaspard Monge [1746-1818] ; Clair François Marie Riche de Prony [1755-1839].

En astronomie : Joseph Jérôme Le François, dit de Lalande [1732-1807] ; Pierre François André Méchain [1744-1804].

En physique expérimentale : Jacques César Alexandre Charles [1746-1823] ; Jacques Antoine Joseph Cousin [1739-1800].

En chimie : Guyton de Morveau [1737-1816] ; Claude Louis Berthollet [1748-1822].

En histoire naturelle et minéralogie : Jean Darcet [1725-1801] ; René Just Haüy [1743-1822].

En botanique et physique végétale : Jean Baptiste Pierre Antoine de Monet de Lamarck [1744-1829] ; René Louiche Desfontaines [1750-1833].

En anatomie et zoologie : Louis Jean Maris Daubenton [1716-1800] ; Bernard Germain Étienne Lacépède [1756-1825].

En médecine et chirurgie : Jean Charles des Essarts [1729-1811] ; Raphaël  Bienvenu Sabatier [1732-1811].

En économie rurale et art vétérinaire : André Thouin, dit Thouin l’aîné [1747-1824] ; François Hilaire Gilbert, dit Gilbert d’Alfort [1757-1800].

LES DÉSIGNATIONS DU 20 NOVEMBRE 1795 POUR LA DEUXIÈME CLASSE.

En analyse des sensations et des idées : Boisgirais de Volney [1757-1820] ; Levesque de Pouilly, remplacé par Joseph Dominique Garat [1749-1833].

En morale : Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre [1737-1814] ; Louis Sébastien  Mercier [1740-1814].

En science sociale et législation : Pierre Claude François Daunou [1761-1840], Régis de Cambacérès [1757-1824].

En économie politique : Emmanuel Joseph Sieyès [1748-1836] ; Jacques Antoine Creuzé-Latouche [1749-1800].

En histoire : Pierre Charles Lévesque [1736-1812] ; Jean Claude Izouard dit Delisle [1741-1816].

En géographie : Jean Nicolas Buache [1741-1825] ; Edme Mentelle [1730-1815].

LES DÉSIGNATIONS DU 20 NOVEMBRE 1795 POUR LA TROISIÈME  CLASSE.

En grammaire : Ambroise Cucurron dit Sicard [1742-1822] ;  Garat, ayant donné sa démission de la section de grammaire, pour siéger dans la seconde classe, section analyse des sensations et des idées , est remplacé par François Guillaume Jean Stanislas Andrieux [1759-1833] le 15 frimaire an IV.

En langues anciennes : Jean Dussaulx [1728-1799] ; Paulus Jérémias Bitaubé [1732-1808].

En poésie : Marie Joseph de Chénier [1764-1811] ; Ponce Denis Écouchard Lebrun [1729-1807].

En antiquités et monuments : Antoine Mongez [1747-1835] ; Charles François Dupuis [1742-1809].

En peinture : Jacques Louis David [1748-1825] ; Gérard van Spaendonck [1746-1822].

En sculpture : Augustin Pajou [1730-1829] ; Jean Antoine Houdon [1741-1828].

En architecture : Jacques Gondouin [1737-1818] ; Charles de Wailly [1729-1798].

En musique  et déclamation : Étienne Nicolas Méhul [1763-1817] ; François René Molé [1734-1802].

LES PREMIÈRES ÉLECTIONS DU 9 DÉCEMBRE 1795 POUR LA PREMIÈRE CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la troisième séance du 18 frimaire an IV. La deuxième séance a eu lieu le 17 frimaire an IV [8 décembre 1795], mais n’a pas porté sur les élections.

C’est l’ensemble des membres désignés, et non chacune des classes séparément, qui est amené à participer aux élections successives. Les séances ont lieu au Louvre, dans la salle des séances de l’ancienne Académie des sciences.

En mathématiques : Jean Charles de Borda [1733-1799] ; Charles Bossut [1730-1814].

En arts mécaniques : Jean Baptiste Le Roy [1719-1800] ; Jacques Constantin Perier [1742-1818].

En astronomie : Pierre Charles Le Monnier [1715-1799] ; Alexandre Guy Pingré [1711-1796].

En physique expérimentale : Mathurin Jacques Brisson [1723-1806] ; Charles Augustin de Coulomb [1736-1806].

En chimie : Antoine François de Fourcroy [1755-1809], Pierre Bayen [1725-1798].

En histoire naturelle et minéralogie : Nicolas Desmarets [1725-1815] ; Déodat Guy Sylvain Tancrède Gratet de Dolomieu [1750-1801].

En botanique et physique végétale : Michel Adanson [1727-1806] ; Antoine Laurent de Jussieu [1748-1836].

En anatomie et zoologie : Jacques René Tenon [1724-1816] ; Pierre Marie Auguste Broussonet [1761-1807].

En médecine et chirurgie : Antoine Portal [1742-1832] ; Jean Noël Hallé [1754-1822].

En économie rurale et art vétérinaire : Henri Alexandre Tessier [1741-1837] ; Jean Baptiste Huzard [1755-1838]. Les votes pour cette section ont eu lieu le 10 décembre 1795.

LES PREMIÈRES ÉLECTIONS DU 10 DÉCEMBRE 1795 POUR LA DEUXIÈME CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la quatrième séance du 19 frimaire an IV.

En analyse des sensations et des idées : Joseph Dominique Garat [1749-1833] ; Pierre Louis Ginguéné [1748-1816].

En morale : Henri Grégoire [1750-1831] ; Louis Marie La Reveillière-Lepeaux [1753-1824].

En science sociale et législation : Philippe Antoine Merlin de Douai [1754-1838] ; Claude Emmanuel Joseph Pierre Pastoret [1756-1840].

En économie politique : Pierre Samuel Dupont de Nemours [1739-1817] ; Jean Gérard Lacuée de Cessac [1753-1841].

En histoire : Guillaume Thomas Raynal [1713-1796] ; Louis Pierre Anquetil [1723-1806].

En géographie : Carl Friedrich Reinhard [1761-1837] : Charles Pierre Claret de Fleurieu [1738-1810].

LES PREMIÈRES ÉLECTIONS DU 12 DÉCEMBRE 1795 POUR LA TROISIÈME  CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la cinquième séance du 21 frimaire an IV.

En grammaire : Gabriel Luce Villars [1748-1826] ; Jean Baptiste Louvet de Couvray [1760-1797]. L’élection dans la section de grammaire a eu lieu le 10 décembre 1795.

En langues anciennes : Antoine Isaac Silvestre de Sacy [1758-1838] ; François Jean Gabriel Dutheil [1742-1815]. Silvestre de Sacy démissionnaire a été remplacé par Pierre Henri Larcher [1726-1812], le 5 thermidor an V [1er août 1796].

En poésie : Jacques Montanier dit Delille [1738-1813] ; Jean François Ducis [1733-1816].

En antiquités et monuments : Gaspard Michel dit Leblond [1738-1809] ; Julien David Le Roy [1724-1803].

En peinture : Joseph Marie Vien [1716-1809] ; François André Vincent [1747-1816].

En sculpture : Pierre Julien [1795-1804] ; Jean Guillaume Moitte [1746-1810].

En architecture : Pierre Adrien Paris [1745-1819] ; Étienne Louis Boullée [1728-1799]. Paris, démissionnaire, a été remplacé par Léon Dufourny [1754-1818], le 5 thermidor an IV [1er août 1796].

En musique  et déclamation : François Joseph Gossi, dit Gossec [1733-1829] ; Pierre Louis du Bus, dit Préville [1721-1799]. Préville, démissionnaire, a été remplacé par Jean Baptiste Fauchard de Grandménil [1737-1816] le 5 thermidor an IV [1er août 1796].

LES SECONDES ÉLECTIONS DU 13 DÉCEMBRE 1795 POUR LA PREMIÈRE CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la sixième séance du 22 frimaire an IV.

En mathématiques : Adrien Marie Legendre [1752-1833], Jean Baptiste Joseph Delambre [1749-1822].

En arts mécaniques : Alexandre Théophile Vandermonde [1735-1796]. Vandermonde, décédé, a été remplacé par Lazare Nicolas Marguerite Carnot [1753-1823], le 5 thermidor an V [1er août 1796]. Ferdinand Berthoud [1727-1807].

En astronomie : Charles Messier [1730-1817] ; Jean Dominique Cassini [1748-1845]. Cassini, démissionnaire a été remplacé par Edme Sébastien Jeaurat [1725-1803], élu le 25 décembre 1796.

En physique expérimentale : Alexis Marie Rochon [1741-1817] ; Louis d’Ainelle Lefèvre-Gineau [1751-1829].

En chimie : Bertrand Pelletier [1761-1797] ; Nicolas Louis Vauquelin [1763-1829].

En histoire naturelle et minéralogie : Jean Pierre François Guillot Duhamel [1730-1816] ; Claude Hugues Lelièvre [1752-1835].

En botanique et physique végétale : Charles Louis Lhéritier de Brutelle [1746-1800] ; Étienne Pierre Ventenat [1757-1808].

En anatomie et zoologie : Georges Cuvier [1769-1832] ; Louis Claude Marie Richard [1754-1821].

En médecine et chirurgie : Philippe Jean Pelletan [1747-1829] ; Pierre Lassus [1741-1807].

En économie rurale et art vétérinaire : Jacques Philippe Martin Cels [1740-1806], Antoine Augustin Parmentier [1737-1813].

LES SECONDES ÉLECTIONS DU 14 DÉCEMBRE 1795 POUR LA DEUXIÈME CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la septième séance du 23 frimaire an IV.

En analyse des sensations et des idées : Alexandre Deleyre [1726-1797] ; Joachim Le Breton [1760-1819].

En morale : Joseph Lakanal [1762-1845] ; Jacques André Naigeon [1738-1810].

En science sociale et législation : Jean Philippe Garran-Coulon [1749-1816] ;  Pierre Charles Louis Baudin des Ardennes [1748-1799].

En économie politique : Charles Maurice Talleyrand-Périgord [1754-1838] ; Pierre Louis Roederer [1754-1835].

En histoire : Joseph Dacier [1742-1833] ; Gabriel Henri Gaillard [1726-1806]. Gaillard, démissionnaire, a été remplacé par Pierre Jean-Baptiste Legrand d’Aussy [1737-1800], le 5 prairial an VI.

En géographie : Paschal François Joseph Gosselin [1751-1830] ; Louis Antoine de Bougainville [1729-1810].

LES SECONDES ÉLECTIONS DU 15 DÉCEMBRE 1795 POUR LA TROISIÈME  CLASSE.

Elles ont lieu au cours de la huitième séance du 24 frimaire an IV.

En grammaire : François Urbain Domergue [1745-1810] ; Noël François de Wailly [1724-1801]. Ont été élus au cours de la septième séance le 23 frimaire an IV.

En langues anciennes : Louis Mathieu Langlès [1763-1824] ; Nicolas Joseph Sélis [1737-1802].

En poésie : Jean François Collin, dit Collin d’Harleville [1755-1806] ; Louis de Fontanes [1757-1821].

En antiquités et monuments : Hubert Paschal Ameilhon [1730-1811] ; Armand Gaston Camus [1740-1804].

En peinture : Jean Baptiste Regnault [1754-1829] ; Nicolas Antoine Taunay [1755-1830].

En sculpture : Philippe Laurent Rolland [1746-1813] ; Claude Dejoux [1736-1816].

En architecture : Antoine François Peyre [1739-1823] ; Jean Arnaud Raymond [1742-1811].

En musique  et déclamation : André Ernest Modeste Grétry [1741-1813] ; Jacques Marie Boutet, dit Monvel [1745-1812].

 
< Précédent   Suivant >