Accueil arrow Histoire arrow Ecole française d'Athènes 1846-1900

A lire aussi

Tous les articles

Ecole française d'Athènes 1846-1900 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Ecole française d'Athènes 1846-1900
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5

1855. ONZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La onzième promotion [arrêté de nomination du 20 octobre 1855] est composée de 1 seul membre :

Georges
Perrot [1832-1914].
Né le 12 novembre 1832, à Villeneuve Saint Georges [Seine et Oise] ; mort le 30 juin 1914, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1852].
Membre de la onzième promotion de l’École française d’Athènes [1855].
Agrégation des lettres en 1859.
Docteur ès-lettres [Paris, 1867] avec une thèse : Essai sur le droit public d’Athènes. La thèse latine porte sur La Province de Galatie.
Suppléant [1869] de Gaston Boissier [1823-1908] pour la conférence de langue et de littérature latines à l’École normale supérieure, puis maître de conf érences [1871].
Premier titulaire de la chaire d’Archéologie à la Faculté des lettres de Paris [1876-1900].
Directeur de l’École normale supérieure [1883-1904], où il succède à Fustel de Coulanges.
Membre fondateur de l’Association pour l’encouragement des études grecques [1867].
Élu membre ordinaire de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres [18 décembre 1874], au fauteuil de François Guizot. Élu secrétaire perpétuel le 9 décembre 1904. 

1856. DOUZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
[arrêté de nomination du 22 octobre 1856] est composée de 2 membres :

Léon
Thenon [1831-1881]
Né le 26 juin 1831, à La Villette [Seine] ; mort le 29 décembre 1881, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1851].
Pas d’agrégation.
Membre de la douzième promotion de l’École française d’Athènes [1856], avec Gustave Hinstin.
Pas de doctorat.
Carrière religieuse après l’École d’Athènes. 

Gustave
Hinstin [1834-1894].
Né le 4 septembre 1834, à Paris ; mort le 3 juillet 1894, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1853].
Membre de la douzième promotion de l’École française d’Athènes [1856], avec Léon Thenon.
Agrégation des lettres en 1859.
Docteur ès-lettres [Paris, 1877], avec une thèse : Les Romains à Athènes avant l’Empire. La thèse latine porte sur De Piraeo Athenarum propugnaculo.
Chargé du cours complémentaire de littérature grecque à la Faculté des lettres de Dijon [1878], puis titulaire de la chaire [mai 1880].  

1857. TREIZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La treizième promotion [arrêté de nomination du 30 octobre 1857] est composée de 1 seul membre :

Xavier
Gaultier de Claubry [1833-1910].
Né le 22 août 1833, à Paris ; mort le 2 avril 1910, à Paris.
Ordonné prêtre en 1852.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1853].
Membre de la treizième promotion de l’École française d’Athènes [1857].
Agrégation des lettres en 1861.
Pas de doctorat.
Curé de la paroisse de Saint-Eustache à Paris. 

1859. QUATORZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La quatorzième promotion [arrêté de nomination du 14 octobre 1859] est composée de 5 membres :

Hugues
Bazin [1831-1868].
Né le 15 avril 1831, à Saulieu [Côte d’Or] ; mort le 22 mai 1868, à Arcachon [Gironde].
Ancien élève de l’École normale supérieure [1851].
Agrégation des lettres en 1857.
Membre de la quatorzième promotion de l’École française d’Athènes [1859], avec Gustave Deville, Ernest Dugit, Paul Foucart, Carle Wescher.
Docteur ès-lettres [Paris, 1866], avec une thèse : De la Condition des artistes dans l’antiquité grecque. La thèse latine porte sur De Plutarcho stoicorum adversario.
Professeur de rhétorique au lycée de Bordeaux [1868]. 

*Gustave
Deville [1835-1867].
Né le 1
er août 1835, à Paris ; mort le 6 décembre 1867, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1854].
Agrégation des lettres en 1859.
Membre de la quatorzième promotion de l’École française d’Athènes [1859], avec Hugues Bazin, Ernest Dugit, Paul Foucart, Carle Wescher.
Docteur ès-lettres [1866] avec une thèse : Étude du dialecte tzaconien. La thèse latine porte sur De popularibus cantinelis apud recentiores graecos.
Mission archéologique en Samothrace [1866].
Membre fondateur de l’Association pour l’encouragement des études grecques [1867]. 

*Ernest [Aristide]
Dugit [1834-1900].
Né le 22 octobre 1834, à Saint Martin du But [Calvados] ; mort le 17 avril 1900, à Grenoble.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1854].
Agrégation des lettres en 1857.
Membre de la quatorzième promotion de l’École française d’Athènes [1859], avec Hugues Bazin, Gustave Deville, Paul Foucart, Carle Wescher.
Docteur ès-lettres [Paris, 1867], avec une thèse Étude sur l’aréopage athénien. La thèse latine porte sur De insula Naxo.
Professeur de littérature, puis professeur de littérature et d’antiquités grecques à la Faculté des lettres de Grenoble [1871-1881]. Doyen de la Faculté. 

*Paul [François]
Foucart [1836-1926].
Né le 24 mars 1836, à Paris ; mort le 19 mai 1926, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1855].
Agrégation des lettres en 1858.
Membre de la quatorzième promotion de l’École française d’Athènes [1859], avec Hugues Bazin, Gustave Deville, Ernest Dugit, Carle Wescher.
Docteur ès-lettres [Paris,1873], avec une thèse : Des Associations religieuses chez les Grecs. [Thiases, Éranes, Orgéons]. La thèse latine porte sur De collegiis scenicorum artificium apud Graecos.
Est le quatrième directeur de l’École française d’Athènes, de 1878 à 1890. Ont été successivement directeurs Amédée Daveluy [1846-1868] ; Émile Burnouf [1867-1875] ; Albert Dumont [1875-1878].
Professeur d’Épigraphie et d’antiquités grecques au collège de France [1877-1926] dans une chaire créée à son intention.
Élu membre ordinaire de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres [29 novembre 1878], au fauteuil de Joseph Naudet. 

Carle
Wescher [1832-1904].
Né le 16 août 1832, à Strasbourg ; mort en 1904.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1852].
Agrégation des lettres en 1857.
Membre de la quatorzième promotion de l’École française d’Athènes [1859], avec Hugues Bazin, Gustave Deville, Ernest Dugit, Paul Foucart.
Membre fondateur de l’Association pour l’encouragement des études grecques [1867].
Professeur du cours d’Archéologie à la Bibliothèque nationale [1893]. 

1861. QUINZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La quinzième promotion [arrêté de nomination du 15 octobre 1861 pour Émile Gebhart ; du 21 décembre 1861 pour Léon Terrier] est composée de 2 membres.

*[Nicolas] Émile
Gebhart [1839-1908].
Né le 19 juillet 1839, à Nancy ; mort le 21 avril 1908, à Paris.
Pas d’agrégation.
Membre de la quinzième promotion de l’École française d’Athènes [1861], avec Léon Terrier.
Docteur ès-lettres [Paris, 1860], avec une thèse : Histoire du sentiment poétique de la nature dans l’Antiquité grecque et romaine. La thèse complémentaire porte sur De varia Ulyssis apud veteres poetas personna.
Premier titulaire de la chaire Langues et littératures de l’Europe méridionale à la Faculté des lettres de Paris. [janvier 1880-avril 1908].
Élu membre titulaire de l’Académie des sciences morales et politiques, section de morale [14 décembre 1895], au fauteuil de Constant Martha.
Élu membre de l’Académie française [30 juin 1904], au fauteuil d’Octave Gréard. 

Léon [Adrien]
Terrier [1838-1917].
Né le 15 mai 1838, à Rosoy [Yonne] ; mort le 30 août 1917, à Véron [Yonne].
Ancien élève de l’École normale supérieure [1857].
Agrégation des lettres en 1860.
Membre de la quinzième promotion de l’École française d’Athènes [1861], avec Émile Gebhart.
Professeur de première au lycée Condorcet [1886].
Sous-directeur des études à l’École normale supérieure de Sèvres [1881-1901]. 

SEIZIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La seizième promotion [arrêté de nomination du 10 octobre 1862] est composée de 1 seul membre :

Jean Jacques [Marc]
Armingaud [1841-1889].
Orthographié également  Jean Jacques Armengaud.
Né le 29 mars 1841, à Saint-Pons [Hérault] ; mort le 24 août 1889, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1859].
Agrégation d’histoire et géographie [1862].
Membre de la seizième promotion de l’École française d’Athènes [1862].
Pas de doctorat.
Professeur au collège Rollin. Professeur d’histoire à l’École spéciale militaire. 

DIX-SEPTIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La dix-septième promotion [arrêté de nomination du 7 septembre 1863 pour Paul Decharme ; du 7 décembre 1863 pour Louis Petit de Julleville. C’est Édouard Sayous qui avait initialement été nommé, dispensé du concours en vertu de son privilège de premier agrégé [1863, agrégé d’histoire et géographie]. Mais il démissionna et fut remplacé par Petit de Julleville.] est composée de 2 membres :

Paul
Decharme [1839-1905].
Né le 16 décembre 1839, à Beaune [Côte d’Or] ; mort le 29 août 1905, à Vaudrémont [Haute-Marne].
Ancien élève de l’École normale supérieure [1859].
Agrégation des lettres en 1862.
Membre de la dix-septième promotion de l’École française d’Athènes [1863], avec Louis Petit de Julleville.
Docteur ès-lettres [Paris, 1869], avec une thèse sur Les Muses, étude de mythologie grecque. La thèse latine porte sur De Thebanis artificibus.
Professeur à la Faculté des lettres de Nancy [décembre 1871], puis doyen de la Faculté [1883-1886].
Deuxième titulaire de la chaire de Poésie grecque à la Faculté des lettres de Paris, dans la chaire de Jules Girard, qu’il supplée [1886], puis qu’il remplace [décembre 1891-août 1905]. 

**Louis [Eugène Casimir]
Petit de Julleville [1841-1900].
Né le 18 juillet 1841, à Paris ; mort le 25 août 1900, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1860].
Agrégation des lettres [1863].
Membre de la dix-septième promotion de l’École française d’Athènes [1863-1867], avec Paul Decharme.
Doctorat ès-lettres [Paris, 1868], avec une thèse L'École d'Athènes au IVe siècle après Jésus-Christ. La thèse latine porte sur Quomodo Graeciam tragici poetae graeci descripserint.
Professeur au collège Stanislas.
Maitre de conférences à l’École normale supérieure de Sèvres [1885]. Deuxième titulaire de la chaire de Littérature française du moyen âge et d’histoire de la langue française, à la Faculté des lettres de Paris [mars1889-août 1900].

1864. DIX-HUITIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La dix-huitième promotion [arrêté de nomination du 1er octobre 1864, pour Albert Dumont ; du 7 octobre 1864, pour Charles Blondel] est composée de 2 membres :

[Charles] Albert
Dumont [1841-1884].
Né le 21 janvier 1841, à Scey sur Saône [Haute-Saône] ; mort le 11 août 1884, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1861].
Agrégation d’histoire et de géographie [1864].
Membre de la dix-huitième promotion de l’École française d’Athènes [1864], avec Charles Blondel.
Docteur ès-lettres [Paris, 1870], avec une thèse : Essai sur la chronologie des archontes athéniens postérieurs à la 122
ème olympiade et sur la succession des magistrats éphébiques. La thèse latine porte sur les Téssères et les médailles de plomb chez les grecs.
Sous-directeur de l’École de France, à Rome [1874].
Troisième directeur de l’École française d’Athènes de 1875 à 1878. Avant lui ont été successivement directeurs Amédée Daveluy [1846-1868] ; Émile Burnouf [1867-1875].
Directeur de l’enseignement supérieur au ministère de l’Instruction publique [1879].
Élu, le 24 décembre 1875, correspondant ; puis, le 17 mai 1882, membre ordinaire de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres. 

*Charles
Blondel [1836-1873].
Né le 29 juillet 1836, à Versailles ; mort le 16 septembre 1873, à Versailles.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1856].
Agrégation des lettres en 1863.
Membre de la dix-huitième promotion de l’École française d’Athènes [1864], avec Albert Dumont.
Pas de thèse.
Professeur de cinquième au lycée de Versailles [1869] ; professeur au lycée de Pontivy.
Paraît, posthume, l’édition de l’apologiste grec chrétien Macaire de Magnésie [1876]. 

1866. DIX-NEUVIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La dix-neuvième promotion [arrêté de nomination du 16 janvier 1866] est composée de 1 seul membre :

Charles
Bigot [1840-1893].
Né le 14 septembre 1840, à Bruxelles ; mort le 15 avril 1893, à Paris.
Ancien élève de l’École normale supérieure [1860].
Agrégation des lettres en 1864.
Membre de la dix-neuvième promotion de l’École française d’Athènes [1866].
Présente une thèse [Paris, janvier 1886] sur La Sociabilité et le monde. Ne présente pas sa thèse latine.
Enseigne la littérature française à l’École normale primaire supérieure de Saint-Cloud, à Fontenay aux Roses, à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr. 

1867. VINGTIÈME PROMOTION.
Amédée Daveluy est le premier directeur de l’École française d’Athènes, de 1846 à 1867. Émile Burnouf lui succède de 1867 à 1875.
La vingtième promotion [arrêté de nomination du 16 janvier 1867] est composée de 1 seul membre :

*Paul
Vidal de La Blache [1845-1918].
Né le 22 janvier 1845, à Pézenas [Hérault] ; mort le 5 avril 1918, à Tamaris sur Mer [Var].
Ancien élève de l’École normale supérieure [1863].
Agrégation d’histoire et géographie [1866].
Membre de la vingtième promotion de l’École française d’Athènes [1867].
Doctorat ès-lettres [Paris, 1871], avec une thèse sur Hérode Atticus, étude critique sur sa vie. La thèse complémentaire porte sur Commentatio de titulis funebribus graecis in Asia minore.
Cinquième titulaire de la chaire de géographie à la Faculté des lettres de Paris [décembre 1898-novembre 1914].
Élu membre titulaire de l’Académie des sciences morales et politiques, section d’histoire générale  et philosophique [1
er décembre 1906], au fauteuil d’Albert Sorel. 


 
< Précédent   Suivant >