Accueil arrow Philo19 arrow Articles arrow La mort de Charles Cucuel, professeur de littérature grecque à la Faculté des lettres de Bordeaux

Tous les articles

La mort de Charles Cucuel, professeur de littérature grecque à la Faculté des lettres de Bordeaux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Le mardi 24 novembre 1891, Charles Cucuel [1860-1891], meurt en son domicile à Bordeaux, à l’âge de trente et un ans. F. Dürrbach, son camarade de promotion à l’École normale supérieure [1880-1883], rédige sa notice nécrologique dans l’Annuaire des anciens élèves de l’École normale [1892]. Il décrit les conditions de son décès.

 

« Au mois de janvier 1884, il se mariait, et deux charmants enfants étaient venus compléter son bonheur. La vie de famille lui a certainement procuré les joies les plus vives. C’est en plein bonheur, en plein épanouissement de jeunesse et de santé que la mort est venue le surprendre. L’été dernier, il était allé passer les vacances, avec tous les siens, dans sa ville natale, et il était revenu remis et réconforté de ce séjour bienfaisant. Jamais il n’avait été plus rempli d’entrain, plus heureux de vivre, plus reconnaissant de toutes les joies que la vie lui avait apportées. Vers le milieu de novembre, une légère bronchite l’obligea à s’aliter ; elle dégénéra rapidement en une pneumonie, qui l’emporta en deux jours. Il mourut en chrétien, professant la foi protestante qu’il avait toujours affirmée, disant des prières et chantant des cantiques. Ce n’est pas sans un serrement de cœur que l’on peut songer aujourd’hui au vide affreux qu’il laisse dans sa petite famille, dont il était l’âme non moins que le soutien. En face d’une telle épreuve, c’est à peine si ses amis osent rappeler leur propre tristesse. Sa perte est un deuil pour eux, pour l’École Normale, pour l’Université toute entière […] »

F. Dürrbach. Annuaire des Anciens élèves de l’École normale. 1892, pages 72-76.

 

 
< Précédent   Suivant >