Accueil arrow Philo19 arrow Articles arrow Francisque Bouillier (1813-1899), historien de la philosophie, bibliographie

Tous les articles

Francisque Bouillier (1813-1899), historien de la philosophie, bibliographie - Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22

ANNÉE 1895.

1895.
Francisque Bouillier, devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 17 novembre 1894, présente une brochure de Marin  Ferraz : Souvenirs de la Faculté des Lettres de Lyon.

Cette présentation de Francisque Bouillier est signalée dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1895. Tome 143, pages 174.

Marin Ferraz [1828-1898], professeur de philosophie à Faculté des Lettres de Lyon [1864-1884] a publié en 1894 : Souvenirs de la Faculté des Lettres de Lyon [Lyon : A. Storck. In-8, 1894].
Il a succédé à Francisque Bouillier dans la chaire de Philosophie de la Faculté des Lettres de Lyon en 1864, lorsque F. Bouillier est nommé recteur de l'Académie de Clermont, et est resté en poste à Lyon jusqu'en 1884.


1895.
Francisque Bouillier lit devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 2 mars 1895, son Rapport sur De la Personnalité.

Le texte du rapport de Francisque Bouillier est publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1895. Tome 143, pages 694-695.

Le prix est prorogé.

1895.
Francisque Bouillier lit devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 4 mai 1895, son rapport sur le concours pour le prix François Joseph Audiffred [actes de dévouement] à décerner en 1895.

Le texte du rapport de Francisque Bouillier est publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1895. Tome 144, pages 27-37.

Réédité comme brochure : L'Abbé Rambaud et la cité des vieillards [Paris : Picard. 1895].

Le prix de quinze mille francs est remis à l'abbé Camille Rambaud [1822-1902], de Lyon. Il est le créateur d'une cité ouvrière, d'un asile pour vieillard [1865], d'une école pour enfants pauvres [1867]. On lui doit aussi divers ouvrages sur le thème de la philanthropie : La mère de famille [1866] ; Économie sociale et politique ou Science de la vie [1877] ; la Philosophie [1889] ; la Religion [1893].

1896.
Francisque Bouillier lit devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 2 mai 1896, son Rapport verbal sur Les travaux préparatoires à une nouvelle édition de Descartes, par Charles Adam, doyen de la Faculté des Lettres de Dijon.

Le texte du rapport de Francisque Bouillier se rapportant à six opuscules divers relatifs à Descartes, est publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1896. Tome 146, pages 138-140.

1896.
Huitième édition.
Notions d'histoire de la philosophie [...] par M. Francisque Bouillier, [...] Nouvelle édition augmentée par M. Ferraz.
[Paris : C. Delagrave. In-18, 274 p., 1896].

ANNÉE 1897.

1897.
Francisque Bouillier fait hommage à l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 27 mars 1897, au nom de Charles Adam, de deux brochures, ayant pour titre : A la recherche des papiers de Descartes [Conférence pour le troisième centenaire de sa naissance. Dijon : J. Berthaud. In-8] ; Le P. Mersenne et ses correspondants de France. Note pour servir à une édition nouvelle des Oeuvres de Descartes [Extrait du Bulletin historique et philologique, 1896].
Francisque Bouillier en fait un Rapport.

La même année, le 18 décembre 1897, Charles Adam est élu correspondant de l'Académie des Sciences morales et politiques. Le 14 février 1914, sera élu membre libre.
Charles Adam [1857-1940], ancien élève de l'École normale supérieure [1877], agrégé de philosophie en 1880, docteur ès-lettres [Paris, 1885], professeur de Philosophie à la Faculté des Lettres de Nancy [1893] et doyen de la Faculté [1895].
Sera par la suite, recteur de l'Académie de Clermont-Ferrand [1897], de Dijon [1898], de Nancy [1902-1928].
Directeur, avec l'historien des sciences Paul Tannery [1843-1908], de l'édition des Oeuvres complètes de Descartes, en douze volumes, sous les auspices du Ministère de l'Instruction publique [Paris : Léopold Cerf, imprimeur-éditeur. In-4, 1897-1913].

1897.
Souvenirs d'un vieil universitaire, par Francisque Bouillier.
[Orléans : impr. de Pigelet. In-8, 80 p., 1897].

ANNÉE 1898.

1898.
Jules Lachelier donne lecture devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 22 janvier 1898, de la Notice rédigée par Francisque Bouillier sur Luigi Ferri, correspondant de la section de philosophie.

Publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1898. Tome 149, pages 698-702.

Luigi Ferri [1826-1895], né le 15 juin 1826, à Bologne [États de l'Église] est décédé le 17 mars 1895, à Rome.
Ancien élève de l'École normale supérieure [1847], professeur de philosophie à Florence puis à Rome, avait été élu correspondant de l'Académie des Sciences morales et politiques le 12 mai 1883, dans la section de Philosophie [place 8], en remplacement de Rudolf Lotze [1817-1881], professeur de philosophie à l’université de Göttingen, décédé le 1 er juillet 1881.
Après sa mort, Luigi Ferri est remplacé par Léopold Mabileau [1853-1941], élu le 11 janvier 1896.
Luigi Ferri avait obtenu en 1881 le prix mis au concours par la section de  philosophie [Prix du Budget] de l'Académie des Sciences morales et politiques sur l'Association des idées, sur le Rapport de Francisque Bouillier.

1898.
Jules Lachelier, dans la séance du 29 janvier 1898, lit devant l'Académie des Sciences morales et politiques, la notice rédigée par Francisque Bouillier, sur M. Émile Charles, correspondant de la section de philosophie.

Publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1898. Tome 149, pages 424 et 806.

Émile Charles [1825-1897], ancien recteur de l'Académie de Lyon [1878-1895], né le 9 septembre 1825, à Valenciennes ; est décédé le 10 janvier 1897, à Clamart [Seine].
Alors qu'il était recteur de l'Académie de Montpellier [1876-1878] avait été élu le 23 décembre 1876, correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques, section de Philosophie [place 1], en remplacement de Joseph Tissot [1801-1876], doyen de la Faculté des Lettres de Dijon, décédé le 17 octobre 1876.

1898.
Francisque Bouillier lit devant l'Académie des Sciences morales et politiques, dans la séance du 26 février 1898, son Rapport sur un ouvrage en italien de Vincenzo Di Giovanni, professeur à l'Université de Palerme, correspondant de l'Académie des Sciences morales et politiques : Critica religiosa e filosofica [Critique religieuse et philosophique].

Le texte du rapport de Francisque Bouillier est publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1898. Tome 149, pages 567 et 848-849.

L’abbé Vincenzo di Giovanni [1832-1903], philologue et historien de la philosophie.
Membre de l'Académie royale de Palerme, Vincenzo di Giovanni, avait été élu le 6 décembre 1879, correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques, section de Philosophie [place 3] en remplacement d’Immanuel Fichte [1797-1879], décédé le 8 août 1879.

1898.
Notice sur M. Ferraz. Correspondant de l'Institut de France. Membre émérite de l'Académie des Sciences, belles-lettres et arts de Lyon.
Lue par M. Fr. Bouillier.

Publié dans Rapports, fondations, concours, notices biographiques, de l'Académie des Sciences, belles-lettres et arts de Lyon. [Paris : J. B. Baillière et fils. Page 165 sq., 1892-1926]. Cet ouvrage Rapports, fondations, est publié en 1902.

Publié également dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1899. Tome 151, pages 329 et 412.

Francisque Bouillier a été désigné par l'Académie des Sciences morales et politiques pour présenter à l'Académie des Sciences, belles-lettres et arts de Lyon une notice sur Marin Ferraz [1828-1898], décédé le 16 mars 1898.
Marin Ferraz, agrégé de philosophie [1863], docteur ès-lettres [Paris, 1862]  a succédé à Francisque Bouillier dans la chaire de Philosophie de la Faculté des Lettres de Lyon en 1864 et a assuré son enseignement jusqu'en 1884. Il avait été élu correspondant de l'Académie des Sciences morales et politiques, section de Philosophie, le 8 décembre 1888.
Il avait collaboré, à partir de 1873, avec Francisque Bouillier pour la réédition des Analyses des ouvrages de philosophie du baccalauréat par M. Bouillier, parues initialement en 1855 et 1868.


 
< Précédent   Suivant >