Accueil arrow Philo19 arrow Articles arrow Francisque Bouillier (1813-1899), historien de la philosophie, bibliographie

Tous les articles

Francisque Bouillier (1813-1899), historien de la philosophie, bibliographie - Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22

ANNÉE 1875.

En 1875, Francisque Bouillier est élu membre titulaire de l'Académie des Sciences morales et politiques.

Francisque Bouillier, déjà correspondant depuis le 23 avril 1842, est élu membre titulaire de l'Académie des Sciences morales et politiques, le 11 décembre 1875, section de Philosophie [fauteuil 4], en remplacement de Charles de Rémusat [1797-1875], ancien ministre des Affaires étrangères, décédé le 9 juin 1875.
La section présentait au premier rang Francisque Bouillier, Inspecteur général de l'Instruction publique ; au deuxième rang ex-æquo le professeur de Philosophie à la Faculté des Lettres de Bordeaux Alfred Fouillée [1838-1912] déjà correspondant de l'Institut, et Charles Waddington [1819-1914], déjà correspondant de l'Institut, chargé de cours à la Faculté des Lettres de Paris.
Il y a 28 votants. Au premier tour Francisque Bouillier obtient 22 suffrages, Charles Waddington 5 suffrages, Alfred Fouillée 1 suffrage.

La section de Philosophie est alors composée comme suit : fauteuil 1, Charles Lévêque [1818-1900] ; fauteuil 2, Francisque Lélut [1804-1877] ; fauteuil 3, Étienne Vacherot [1809-1897] ; fauteuil 4, Francisque Bouillier [1813-1899] ; fauteuil 5, Adolphe Franck [1809-1882] ; fauteuil 6, Jules Barthélemy Saint-Hilaire [1805-1895] ; fauteuil 7, Paul Janet [1823-1899] ; fauteuil 8 : Jean Nourrisson [1825-1899].

Francisque Bouillier s'était déjà présenté comme membre libre, le 24 février 1872, au fauteuil rendu vacant par la mort de Charles Auguste Pellat [1793-1871], doyen de la Faculté de Droit de Paris, décédé le 14 novembre 1871, face à Marc Antoine Calmon [1815-1890], préfet de la Seine. Sur 31 votants il avait obtenu 11 suffrages.

Après sa mort, le 25 septembre 1899, Francisque Bouillier est remplacé, comme membre titulaire, par le philosophe Victor Brochard [1848-1907], élu le 27 février 1900.

1875.
[Notice nécrologique] Vincent Joguet.

Publié dans le Bulletin de l'Association des Anciens élèves de l'École normale supérieure. 10 janvier 1875 [Versailles : Cerf et fils, imprimeurs de l'Association. 59 rue Duplessis. 1875], pages 15-19.

Vincent L. Joguet [1815-1874], ancien élève de l'École normale [1833]. Proviseur du lycée Saint-Louis.
Francisque Bouillier lit cette notice le 10 janvier 1875, au cours de la vingt-neuvième réunion générale annuelle de l'Association, à la Sorbonne, dans la salle des cours de la Faculté des Lettres, sous la présidence de M. Patin, président du Conseil d'administration.

1875.
Morale et progrès.
[Paris : Didier. In-12, IV-338 p., 1875].

Elme Caro [1826-1887], membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, section de Morale depuis 1869, titulaire de la chaire de Philosophie à la Faculté des Lettres de Paris [1864-1887] au nom de Francisque Bouillier, Inspecteur général de l'Université présente à l'Académie des Sciences morales et politiques l'ouvrage Morale et progrès.

Le texte du rapport est publié dans Compte-rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Année 1875. Tome 104*, pages *403-404.

Le livre est le développement d'un Mémoire sur la Querelle des Anciens et des Modernes, lu  à l'Académie des Sciences morales et politiques en 1869.
Pour Francisque Bouillier, il y a des progrès dans l'ordre intellectuel et matériel, mais le progrès moral qui tient à la volonté est douteux.

1875.
Quatrième édition. 
*Analyses des ouvrages de philosophie compris dans le programme du baccalauréat ès-lettres. Par  M. Bouillier, inspecteur général de l'Instruction publique ; et M. Ferraz, professeur à la Faculté des Lettres de Lyon. 
 
La première édition est parue en 1868, comme reprise complétée de l'édition de 1855. Deuxième édition en 1870 ; troisième édition en 1873.

ANNÉE 1876.

1876.
Notice sur Vincent Voguet.

V. Louis Joguet est l'auteur posthume d'un ouvrage : Les Flaviens, avec une introduction, par M. Victor Duruy [Paris : Hachette. XXIV-211 p., 1876]. La notice sur l'auteur, rédigée par Francisque Bouillier, est publiée dans l'ouvrage.
Cette notice  a déjà été publiée l'année précédente [1875]  dans l'Annuaire de l'association des Anciens élèves de l'École normale supérieure.

Vincent L. Joguet [1815-1874], ancien élève de l'École normale [1833]. Proviseur du lycée Saint-Louis.

ANNÉE 1877.

1877.
[Notice nécrologique] Constant Rollier.

Publié dans le Bulletin de l'Association des Anciens élèves de l'École normale supérieure. 14 janvier 1877 [Versailles : Cerf et fils, imprimeurs de l'Association. 59 rue Duplessis. 1877] pages 25-27.

Constant Rollier [1811-1876]. Ancien élève de l'École normale [1834, section sciences]. Professeur de mathématiques spéciales au collège Saint-Louis [1837], professeur à la Faculté des Sciences de Bordeaux [1842], docteur ès-sciences [1843]. Inspecteur général de l'Université, pour l'enseignement secondaire [1863-1875].

1877.
Deuxième édition revue et augmentée .
Du Plaisir et de la douleur, par Francisque Bouillier. Membre de l'Institut.
[Paris : Librairie Hachette et Cie, 79, boulevard Saint-Germain. In-12, XII- 365 p., 1877].

Avec un Avant-Propos, daté du 1 er février 1877, qui commence par ces lignes : « Nous pourrions présenter ce livre comme un ouvrage nouveau plutôt que comme une édition nouvelle, à cause du peu qui lui reste de sa première forme et à cause de tous les développements que nous lui avons ajoutés ».
Reprend l'Avertissement de la première édition.

L'ouvrage Du plaisir et de la douleur est publié initialement en 1865. Il est réédité à plusieurs reprises : 1877 ; 1885 ; 1890 ; 1891.

1877.
L'École, la famille et le monde.
Discours prononcé à la distribution des prix du lycée Charlemagne par M. Bouillier. Septembre 1877.
[Paris : Imprimerie nationale. In-8, 12 p., 1877].

Francisque Bouillier prononce ce discours en tant qu'Inspecteur général de l'Instruction publique, fonction qu'il exerce du 30 avril 1872 au 10 février 1879. De 1865 à 1867, F. Bouillier est Inspecteur général de l'enseignement secondaire. Ses fonctions d'Inspecteur général sont interrompues d'octobre 1867 à septembre 1871, période pendant laquelle il est le directeur de l'École normale supérieure.

1877.
Dans la séance du 10 février 1877, de l'Académie des Sciences morales et politiques, Francisque Bouillier commence la lecture d'un chapitre de l'ouvrage qu'il va publier, chapitre qui a pour objet : la Sensibilité dans ses rapports avec la mémoire et l'imagination.
La lecture est poursuivie et achevée dans la séance du 17 février.

Le texte est publié dans Compte rendus des séances et travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques. Tome 108. Année 1877. Pages 871 sq.

« Le Mémoire est tiré de deux nouveaux chapitres de ma deuxième édition du Plaisir et de la douleur ».


 
< Précédent   Suivant >