Accueil arrow Philo19 arrow Articles arrow Cabanis et les Mémoires sur les Rapports du physique et du moral de l’homme

Tous les articles

Cabanis et les Mémoires sur les Rapports du physique et du moral de l’homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
En 1802, paraît, en deux volumes, l’ouvrage ayant pour titre : Rapports du physique et du moral de l'homme, par P. J. G. Cabanis. Le livre, composé par un médecin réputé, rassemble douze Mémoires, dont les six premiers ont été lus, en 1796 et 1797, devant les membres de la Classe des Sciences morales et politiques de l’Institut national tout récemment créé.

1795. ÉLECTION DE PIERRE JEAN GEORGES CABANIS.Le médecin Pierre Jean Georges Cabanis [1757-1808] est élu, le 15 décembre 1795 [24 frimaire an IV], donc au moment même de la création de l’Institut par le Directoire,  membre résidant de la deuxième classe [Sciences morales et politiques] de l’Institut national des arts, des sciences et des lettres, dans la section de l’Analyse des sensations et des idées. Il occupe le fauteuil 3.La section Analyse des sensations et des idées, l’une des six sections de la Classe des Sciences morales et politiques, se compose de membres nommés : l’homme de lettres et historien Constantin François Chasseboeuf, dit Volney [1757-1820] ; l’homme politique Joseph [Dominique] Garat ; [1749-1833] et de membres élus : le médecin Pierre Jean Georges Cabanis [1757-1808] ; le directeur de l’Instruction publique Pierre Louis Ginguené [1748-1816] ; l’homme de lettres Alexandre Deleyre [1726-1797] ; le professeur Joachim Le Breton [1760-1819].

 


LECTURE DES SIX PREMIERS MÉMOIRES.
Après l’historien Louis Pierre Anquetil [1723-1806] élu le 10 décembre 1795, dans la section d’Histoire de la Classe de Sciences morales et politiques, qui intervient à trois reprises, c’est Cabanis qui est amené à parler un des premiers devant ses collègues de la deuxième Classe. Il va y lire une série de six Mémoires.

Cabanis lit un premier Mémoire, le 27 janvier 1796 [7 pluviôse an IV] : Considérations générales sur l’étude de l’homme, et sur le rapport entre son organisation physique avec ses facultés intellectuelles et morales.

Au cours de la séance publique du 4 avril 1796 [15 germinal an IV] Cabanis indique le plan et le but de son travail sur les Rapports du physique et du moral.

Il lit un second Mémoire six mois après,  le 25 juillet  1796 [7 thermidor an IV] : Histoire physiologique des sensations.

Mais le texte de ce Mémoire étant très long, Cabanis a besoin d’une séance supplémentaire le  24 août 1796 [7 fructidor an IV] pour lire ce qu’il est convenu d’appeler un troisième Mémoire : Suite de l’ Histoire physiologique des sensations.

Cabanis lit un quatrième Mémoire un peu plus d’un mois plus tard, le 2 octobre 1796 [11 vendémiaire an V] : De l’influence des âges sur les idées et les affections morales.

Un cinquième Mémoire, le 8 septembre 1797 [22 fructidor an V] : De l’influence des sexes sur le caractère des idées et des affections morales.

Et enfin, sans doute à la même date [22 fructidor an V] , un sixième Mémoire : De l’influence des tempéramens sur la formation des idées et des affections morales.

ÉDITION DES RAPPORTS DANS LES MÉMOIRES DE L’INSTITUT.
L’Institut décide de publier la totalité des Mémoires de Cabanis. Les trois premiers paraissent dans le premier tome des Mémoires de l’Institut national des sciences et des arts [Paris : Baudoin, imprimeur de l’institut national. In-folio. 642 p. Thermidor an VI-juillet 1798].
Les trois suivants paraissent dans le deuxième tome des Mémoires de l’Institut national [Paris : Baudoin, imprimeur de l’institut national. In-folio. 642 p. Thermidor an VI-juillet 1798].

DES MÉMOIRES DE 1796 À L’OUVRAGE DE JUILLET 1802.
Membre assidu de l’Institut, élu au conseil des Cinq-Cents en 1798, puis, au lendemain du 18 Brumaire an VIII, et le remplacement du Directoire par le Consulat,  nommé parmi les vingt-neuf premiers membres du Sénat conservateur le 13 décembre 1799 [3 nivôse an VIII] Cabanis n’en trouve pas moins le temps de poursuivre la rédaction d’autres Mémoires sur la question des  « rapports entre  le physique et le moral ».
Les six derniers Mémoires sont rédigées très vraisemblablement de la fin de 1800 au milieu de 1801.

C’est en 1802 que paraît l’ouvrage qui rassemble l’ensemble des Mémoires, livre ayant pour titre : Rapports du physique et du moral de l'homme, par P. J. G. Cabanis [Paris : Crapart ; Caille et Ravier. Deux volumes in-8 ; XLIV-484+624 pp. An X-1802].
L’ouvrage est réimprimé en 2005, reproduction en fac-similé. Introduction de Serge Nicolas, avec des commentaires de François Thurot et A. L. C. Destutt de Tracy. [Paris : L’Harmattan. Collection Encyclopédie psychologique. XL-624 p.]

LES DIFFÉRENTES ÉDITIONS DU LIVRE DE CABANIS.
Après cette première édition de 1802, paraissent bientôt d’autres éditions :
1805.
Rapports du physique et du moral de l'homme, par P. J. G. Cabanis, Membre du Sénat, de l’Institut national, de l’École et Société de Médecine de Paris, de la Société philosophique de Philadelphie. Seconde édition, revue, corrigée et augmentée par l’auteur. [De l’imprimerie de Crapelet. Paris : chez Crapart, Caille et Ravier, libraires, rue Pavée S. André-des-Arcs, n° 12. Deux volumes in-8. an XIII-1805].
Contient une Note de l’auteur sur la seconde édition de l’ouvrage ; une Préface de quarante-trois pages ; ainsi qu’un Avertissement de l’éditeur.
L’ouvrage, dès cette édition, comporte une table analytique composée par Destutt de Tracy et une table alphabétique composée par Pierre Sue.

Pierre Jean Georges Cabanis [1757-1808] ayant décédé le 5 mai 1808, toutes les éditions ultérieures sont posthumes. Elles témoignent de l’enjeu de son œuvre, tantôt comprise comme appartenant au courant traditionnel de l’empirisme médical proche du matérialisme, tantôt interprétée comme admettant l’hypothèse des causes finales, relevant du spiritualisme philosophique.
 
1815.
Rapports du physique et du moral de l'homme [Paris : Caille et Ravier. 2 volumes in-8, CIV +471+508 pp., 1815]. Troisième édition précédée d’une table analytique par M. D***.T***. et suivie d’une table alphabétique par M. Sue.
Cette troisième édition est complétée par une table analytique composée par le philosophe Destutt de Tracy [1754-1836] ; et suivie d’une table alphabétique composée par le médecin Pierre Sue [1739-1816].
Réédité en 1961. Numérisé en mode texte. [Paris : Inalf. Frantext].

1824.
Rapports du physique et du moral de l'homme, par P.-J.-B. Cabanis, précédés d’une table analytique par le comte Destutt de Tracy. Nouvelle édition [Paris : J.-B. Baillière. Trois volumes in-16. 1824].

1824.
Rapports du physique et du moral de l’homme. Par P.-J.-G. Cabanis. Avec une table analytique par P. Sue et une table alphabétique par le Cte de T***. [Paris : Béchet jeune. Deux tomes in-8. Quatrième édition rev[ue] et augm. de notes par É. Pariset. 1824].

1830.
Rapports du physique et du moral de l'homme, par P.-J.-B. Cabanis, précédés d’une table analytique par le comte Destutt de Tracy.
[Paris : Bureau de la Bibliothèque choisie. Deux tomes in-8. 405+430 pp. 1830].

1843.
Rapports du physique et du moral de l'homme par P. J. G. Cabanis, membre de l'Institut national et Sénateur. Nouvelle édition contenant L'extrait raisonné de Destutt-Tracy. La table alphabétique et analytique de Sue. Une notice Biographique sur Cabanis et un essai sur les Principes et les limites de la Science des rapports du physique et du moral par le docteur [Laurent] Cerise. [Paris : Fortin, Masson et Cie éditeurs : Charpentier, éditeur. In-18, 567 p.  1843].
Réédité en 1855 : [Paris : Charpentier. In-12, LXVII-349 p., 1855]. Et en 1867 [Paris : Charpentier. Deux volumes in-18].

1844.
Rapports du physique et du moral de l’homme et Lettres sur les causes premières, par P. J. G. Cabanis, avec une Table analytique par Destutt de Tracy. Huitième édition, augmentée de notes et précédée d’une Notice historique et philosophique sur la vie, les travaux et les doctrines de Cabanis, par L[ouis] Peisse. [Paris : J. B. Baillière, libraire de l’Académie royale de médecine. Rue de l’École de Médecine, 17. In-8, LXVIII-712 p., 1844].
Cette Notice historique et philosophique, rédigée par Louis Peisse [1803-1883] est également éditée à part.
Réédité en 1993. Reproduction en neuf micro-fiches [S. l. : Micro-Graphix. Collection Les archives de la Révolution française. The French Revolution research. 1993].

ŒUVRES COMPLÈTES DE CABANIS.
Les « Œuvres complètes » de Cabanis paraissent, quinze ans après sa mort,  en cinq tomes, en 1823-1825, par les soins de son ami l’helléniste et philosophe  François Thurot [1768-1832]. Les douze Mémoires sur les Rapports du physique et du moral de l’homme sont publiés dans les tomes 3 et 4 de ces Œuvres complètes.
 
Œuvres complètes de Cabanis. Membre du Sénat, de l’Institut, de l’École et société de médecine de Paris, etc. Accompagnées d’une notice sur sa vie et ses ouvrages [Paris : Bossange frères, rue de Seine, n° 12. Firmin Didot, père et fils, rue Jacob, n° 24. In 8, Portrait en frontispice,  XIV- 531+592+500+587+457 pp., 1823-1825].
La Notice sur sa vie et ses ouvrages est rédigée par François Thurot.

Tome 1.
Révolutions et Réforme de la médecine. Pages 1-360.
Rapport fait au conseil des Cinq-Cents sur l’organisation des écoles de médecine [séance du 19 brumaire an VII-9 novembre 1798]. Pages 361-397.
Du degré de certitude de la médecine. Avec une Épître dédicatoire aux membres composant l’école de médecine de Paris. [10 nivôse an VI-30 décembre 1797]. Préface. [Texte proprement dit] Pages 399-531.

Tome 2.
Journal de la maladie et de la mort de Mirabeau. Pages 1-74.
Observations sur les affections catarrhales. Pages 75-160.
Notes sur le supplice de la guillotine. Pages 161-184.
Quelques principes et quelques vues sur les secours publics. Pages 185-306.
Observations sur les Hôpitaux. Pages 307-362.
Travail sur l’éducation publique, trouvé dans les papiers de Mirabeau, fait et publié par Cabanis. Pages 363-581. Contient : Avertissement ; Premier discours : De l’instruction publique ou de l’organisation du corps enseignant. Second discours : Sur les fêtes publiques, civiles et militaires. Troisième discours : Sur l’établissement d’un Lycée national. Quatrième discours : sur l’éducation de l’héritier présomptif de la couronne, et sur la nécessité d’organiser le pouvoir exécutif.
Note sur un genre particulier d’apoplexie. Pages 583-590.

Tome 3.
Contient : Note de l’auteur, pages 3-4 ; Préface , pages 5-33 ; et les sept premiers Mémoires sur les Rapports du physique et du moral de l’homme, pages 34-500.

Tome 4.
Contient les cinq suivants Rapports, pages 3-455.
L’Extrait raisonné, servant de table analytique [fait par le sénateur Destutt-Tracy]. Pages 457-523.
Les Tables alphabétiques et raisonnées des auteurs et des matières par P. Sue [Professeur à l’École de médecine de Paris]. Pages 524-587.

Tome 5.
Sous-titré : Œuvres posthumes de Cabanis.
Lettre à M. F*** [Claude Fauriel] sur les causes premières. Pages 3-89.
Discours d’ouverture du cours sur Hippocrate. Pages 91-127.
Discours de clôture pour le cours sur Hippocrate. Pages 129-175.
Éloge de Vicq d’Azyr. Pages 174-216
Notice sur Benjamin Franklin. Pages 217-274.
Lettre à M. T** [François Thurot] sur les poèmes d’Homère. Pages 275-374.
Fragments de la traduction de l’Illiade avec Avertissement. Pages 375-449.
Serment d’un médecin, par M. P. J. Georges Cabanis prononcé le jour de sa réception en 1783 dans des Écoles situées en face d’une Église et près d’un Hôpital. Pages 451-457.

ÉDITION DES ŒUVRES PHILOSOPHIQUES.
En 1956, Claude Lehec [1921-1968] et Jean Cazeneuve [1915-2005] font paraître : Œuvres philosophiques de Cabanis. Texte établi et présenté par Claude Lehec et Jean Cazeneuve [Paris : Presses universitaires de France, 108 bd Saint-Germain. Corpus général des philosophes français [auteurs modernes. Tome XLIV, 1-2]

J.J. B., 2010

 
< Précédent   Suivant >