Accueil arrow Le livre, l'imprimerie... arrow Livres du XIXe siècle arrow Engrand, Henri (1753-1823), Leçons élémentaires sur la Mythologie

Tous les articles

Engrand, Henri (1753-1823), Leçons élémentaires sur la Mythologie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
C'est le sort de beaucoup d'ouvrages du dix-neuvième siècle, édités en province, et destinés à l'instruction de la jeunesse, d'avoir bénéficié de nombreuses rééditions, et par là même d'un important tirage global. Mais la conservation de tels livres d'éducation manipulés à satiété, et généralement malmenés, est le plus souvent assez médiocre. Il est aussi souvent très difficile d'en retrouver matériellement les différentes éditions.

La présente note bibliographique vise à signaler les traces des différentes éditions [rééditions ou seulement parfois des retirages] des Leçons élémentaires sur la Mythologie d'Henri Engrand, publiées la première fois, à Reims, en l'an VI [1797-1798].
Ancien membre de la Congrégation des Bénédictins de Saint-Maur, dissoute au 18 août 1792, Henri Engrand [1753-1823], nommé Conservateur des Dépôts Littéraires de la Ville de Reims, dirige en même temps, à cette époque et sur une longue période, une « Maison d'éducation » destinée aux jeunes demoiselles de la ville.
 
 
DESCRIPTION DU LIVRE : LEÇONS ÉLÉMENTAIRES DE MYTHOLOGIE.
Il s'agit, selon les mots de l'auteur, d'un ouvrage élémentaire qui concerne la Mythologie, définie comme « Histoire Fabuleuse des Divinités du Paganisme ».
« Mythologie, rappelle Henri Engrand, étant formé de deux mots grecs, mythos et logos, qui signifie discours fabuleux ».
Il est destiné aux premières classes, servant éventuellement de complément à un enseignement de Langues anciennes ou de Belles-Lettres, tel qu'il est fourni dans les Écoles centrales des départements [entre la fin de 1796 et le début de 1803] ou plus tard dans les classes d'Humanités des Lycées de l'Université impériale [à partir de 1803], ou encore plus généralement aux Institutions et aux Maisons d'Éducation, « à l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe ».    
Il est rédigé pour chacun de ses trois chapitres : « Dieux du premier ordre » ; « Dieux du second ordre » ; « Demi-dieux et Héros », sous forme d'une série de questions-réponses, apparentant formellement le livre à un catéchisme.
 

Ces Leçons élémentaires sur la Mythologie [pages 1-123] sont complétées, dans le même ouvrage, par un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale [page 125-163], par une Histoire des sept Merveilles du monde [pages 164-172] et enfin une liste des noms des sept Sages de la Grèce [Page 173].
Cette pagination connaît des variations selon la date de parution du livre.

L’ouvrage s'ouvre sur une dédicace de deux pages : « A Messieurs les Maires et Adjoints de la ville de Rheims » signée Engrand ; puis comporte une Préface de cinq pages, dans laquelle l’auteur justifie sa publication.

LISTE DES DIEUX DE PREMIER ORDRE.
Le Cahos [sic], Histoire de Saturne ; Description de l’Age d’or ; de l’Age d’argent ; de l’Age d’airain ; de l’Age de fer ; Cybèle ; Jupiter ; Junon ; Apollon ; Muses ; Diane ; Bacchus ; Mercure ; Vénus ; Vulcain ; Minerve ; Mars.

Dieux de la Mer : Histoire de Neptune et autres divinités des Eaux.
Dieux des Enfers : histoire de Pluton et autres divinités des Enfers.

LISTE DES DIEUX DU SECOND ORDRE.
Divinités terrestres : Histoire de Cérès, etc. 
Divinités champêtres : Histoire de Pan, etc.
Divinités domestiques : Histoire des Dieux Pénates et Lares.

LISTE DES DEMI-DIEUX ET DES HÉROS.
Histoire de Persée, Hercule et ses douze travaux ; Thésée ; Castor et Pollux ; Jason et les Argonautes ; Bellérophon ; Orphée ; Cadmus ; Œdipe ; Étéocle et Polinice ; Oreste et Pilade ; Ulysse ; Énée ; les Sybilles ; Achille ; Pyrame et Thisbé ; Philémon et Beaucis ; Pygmalion ; Adonis. 

LA NÉCESSAIRE PRÉSENCE DES BELLES-LETTRES.
Henri Engrand donne lui-même, dans la Préface, l’explication de la présence de citations d’auteurs classiques : « Pour rendre les connaissances mythologiques, répandues dans les différents articles de ce Recueil, à la fois plus amusantes et plus instructives, j’ai cru devoir les accompagner de morceaux de poésies analogues tirés de nos meilleurs Poëtes, tel que Malherbe, Corneille, Racine, Boileau, Molière, Rousseau, Lamotte, Voltaire, etc. J’ai observé que les jeunes gens apprennent avec plus de plaisir les choses ainsi assaisonnées de vers piquants et curieux ».

LES DIFFÉRENTES ÉDITIONS DES LEÇONS ÉLÉMENTAIRES SUR LA MYTHOLOGIE.

1797-1798. An VI.
[Première édition].
°Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la jeunesse de l'un et de l'autre sexe.
[Reims : chez Le Batard, Imprimeur-Libraire. Et se trouve aussi à Paris : chez Fuchs Libraire. In-12, XII-180 p., an VI (1797-1798)]. Table des matières.

• L'ouvrage est répertorié dans le Journal typographique et bibliographique [deuxième année, n° 1, page 92] :
« Leçons Élémentaires sur la Mythologie. Volume grand in-12, de près de 200 pag. (an 6). de l'imprimerie de Le Batard, à Reims. Prix, 1fr. 25 cent. Et 1 fr. 75 cent. Franc de port. A Reims, chez Le Batard, imprim.-libraire, rue Nationale, n° 4 ; et se trouve à Paris, chez Fuchs, libraire, rue des Mathurins.
Ces leçons sont suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale, à l'usage de la jeunesse de l'un et de l'autre sexe. Cet ouvrage est fort bien imprimé et sur beau papier ».

• L'ouvrage est répertorié dans le Magasin encyclopédique, ou Journal des Sciences, des Lettres et des Arts, par A. L. Millin. IV ème année. Tome quatrième [Paris : Fuchs. An VII-1798], rubrique Livres divers.
« Cet abrégé est très succinct ; il ressemble beaucoup à celui intitulé Connaissance de la Mythologie, dont on a retranché seulement ce qui tenait au christianisme. La définition que l’auteur donne du mot Mythologie est fausse ; mais il ne faut pas l’accuser, car c’est celle qu’on trouve par-tout : ce mot est bien formé de deux mots grecs, μύθος et λόγος, mais il ne signifie pas discours fabuleux. Certes les Anciens ne considéraient pas comme des fables l’histoire consacrée à l’origine des nations, des héros et des dieux qu’ils adoraient : c’étaient ces histoires qu’ils appelaient Mythes, mot qu’il faut conserver en français, parce qu’il n’a pas d’équivalent, et que le mot fable, qui du reste ne devrait être pris que dans sa première acception, récit, ne le rend pas dans l’acception qu’il a aujourd’hui, récit dénué de vérité. Du reste, ces petits éléments sont clairs et utiles pour la jeunesse ; mais on n’en fera vraiment utiles que quand on réunira aux principaux faits la citation des plus beaux passages classiques et quelques figures, non pas comme les figures dégoûtantes de toutes nos mythologies modernes, mais prises des monuments antiques, comme celles des mythologies écrites en allemand par MM. Seybold et Morits. » [pages 429-430].

• L'ouvrage est cité dans la Bibliographie des livres en usage dans les écoles privées et pensions de Reims, avant 1790 et depuis. Bibliographie établie par Ch. Loriquet

La « Notice de personne » de la BNF indique :
Le Batard, imprimeur-libraire à Reims, rue Royale, puis sous la nouvelle appellation, rue Nationale n° 4.
Léonor Gabriel François Le Batard [1749-1810] est établi libraire à Reims en 1778. Exerce l'imprimerie à partir de 1791. A partir de 1802, ayant associé son fils Nicolas Le Batard (1779-1822) à son commerce, publie en 1802 sous la raison "Le Batard père et fils".
Jean Jacques Fuchs, libraire à Paris, rue des Mathurins, Maison de Cluny, n° 334. [ou encore : rue des Mathurins Saint-Jacques].

Bibliothèques :
• https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30401136k.
• Reims-BM. Bibliothèque Carnegie. Cote : RP 191 Fonds régional.
• Galiciana : Biblioteca Dixital de Galicia.

• Cité par la Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
www.inrp.fr/emma/web/emploi.php


1799.
[Deuxième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivis d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale, à l'usage de l'autre sexe.
[Rheims : Le Batard. In-12. An VIII (1799-1800)].

Annoncé comme tel, dans le °Journal général de la littérature de France [Volume 2, page 379].

Bibliothèque : 
Bibliothèque de Reims. Bibliothèque Carnegie. Cote : CR IV 531 P RES.


1803.
[Troisième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale à l'usage de la jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par H. Engrand.
Préface. Épître.
[A Reims : Chez Le Batard. In-12, XII-180 p., An XI-1803].

Référencé Sudoc.
http://www.sudoc.fr/07843761X


Bibliothèques :
Angers-BU lettres et Sciences.
Reims-BM CRIV524BP fonds Deullin

1806.
[Troisième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par l'Auteur des Leçons élémentaires sur l'Histoire Ancienne et l'Histoire Romaine, des Principes de la Langue Française, et de l'Abrégé de l'Histoire de France.
Troisième édition.
[Pas de vignette sur la page de titre. Un simple filet].
[A Reims : chez Le Batard, Imprimeur-Libraire, rue Impériale, n° 4. In-12, VIII-172 p., 1806].

Référencé : Sudoc. 
http://www.sudoc.fr/07843761X


Bibliothèques :
Angers-BU Lettres et Sciences.
Bibliothèque de Chambéry. Médiathèque Jean-Jacques Rousseau. Cote : PER A 001.471-001.

Proposé à la vente sur E-Bay ; sur Abebooks ; et sur Livre Rare Book.

1809.
[Quatrième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale.
[In-12, 1809].

Cité dans Quérard : La France Littéraire ou dictionnaire bibliographique des savants. [Paris : chez Firmin Didot frères. Tome III, Page 29. 1829].

1810.
[Quatrième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie.
[‎A Reims : chez Le Batard. VIII-136 p., 1810].

1815.
[Cinquième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d’un Traité sommaire de l’Apologue ou de la Fable morale à l’usage de la Jeunesse de l’un et de l’autre sexe. Par l’auteur des Leçons élémentaires sur l’Histoire Ancienne et l’Histoire Romaine, des Principes de la Langue Française, et de l’Abrégé de l’Histoire de France.
[Reims, impr. de Le Batard. In-12, 178 p., 1815].

Référencé Sudoc.
http://www.sudoc.fr/162324278


Numérisé :
http://obvil.sorbonne-universite.site/corpus/mythographie/html/engrand_lecons-elementaires_1815.html

1817.
°Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe. Par l'Auteur des Leçons élémentaires sur l'Histoire ancienne et l'Histoire romaine, des Principes de la Langue Française, et de l'Abrégé de l'Histoire de France.
[A Lyon : chez Savy, Libraire, rue de Puzy, n° 5. In-12, 1817].

Proposé par Rakuten.

François Savy est imprimeur-libraire à Lyon, entre 1796 et 1823. Son frère Étienne est associé à partir de 1800.
Librairie établie au 5 de la rue de Puzy [aujourd'hui partie moyenne de la rue Auguste Comte]. La librairie fera faillite en 1823.

1818.
[Sixième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par l'auteur des Leçons élémentaires sur l'Histoire Ancienne et l'Histoire Romaine, des Principes de la Langue Française, et de l'Abrégé de l'Histoire de France.
[A Rheims : chez Le Batard, Imprimeur-Libraire et Marchand de Papier, rue Impériale, n° 4. In-16, V-XII+178 p., 1818].
Sans nom d'auteur, ni de date sur la page de titre.
A la place d'une vignette, sur la page de titre : un simple losange.
Dédicace. Préface. Table des matières contenues dans les Leçons élémentaires sur la Mythologie. Table des matières contenues dans le traité de l'Apologue.
Le texte de la dédicace : « Aux citoyens administrateurs municipaux de la commune de Rheims » est signée Engrand, Conservateur des Dépôts littéraires de la commune de Rheims.

Numérisé :
https://books.google.fr/books?id=jhZCAAAAcAAJ

1818.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et l'autre sexe.
[Chambéry : Bergoin neveu. In-12, VIII-160 p., 1818].

Proposé à la vente par Livre Rare Book. 

François Bergoin, dit Bergoin neveu, domicilié à Chambéry, est breveté libraire au 1 er janvier 1813.
Joseph Bergoin [père] ; Jean Baptiste Bergoin [cadet] ; François Bergoin [neveu], sont tous brevetés le 1 er janvier 1813.

Une autre édition des Leçons élémentaires sur la Mythologie paraît à Chambéry en 1841, chez Constant Puthod. 

1820.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et l'autre sexe.
[Bruxelles : chez la Vve Lemaire. In-12-180 p., 1820].

Veuve Lemaire, succède en 1806, à Mathieu Lemaire [1750-1805], imprimeur-libraire [1750-1805] à Bruxelles.

Bibliothèques :
UCL Université catholique de Louvain.
KBR Royal Library of Belgium.

1822.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et l'autre sexe.
[Rheims : Le Batard. 1822].

Proposé à la vente par Abebooks

1824.
[Septième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et l'autre sexe.
[Rheims : Regnier. 1824].

Nicolas Le Batard s’est démis de ses fonctions de libraire en 1821-1822. Paul Henri Régnier, qui vient d’obtenir ses brevets en août 1821, lui succède, et continue d’éditer les Leçons élémentaires sur la Mythologie en 1824 [septième édition], bien que l’auteur Henri Engrand, âgé de près de soixante-dix ans, soit décédé l’année précédente au 10 octobre 1823.

Bibliothèque :
SWB Südwestdeutscher Bibliotheksverbund.

1825.
[Huitième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie : Suivies d'un traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale ; à l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe. Par H. Engrand, Ancien Conservateur des Dépôts Littéraires de la ville de Rheims.
Huitième édition, revue, corrigée et augmentée.
[A Rheims : Chez Regnier, Libraire-Éditeur, rue de l'Arbalète, n° 21. In-12, 190 p., 1825].

Bibliothèque :
Lyon-BM. Cote : Chomarat A 8872.

Proposé à la vente par Abebooks.

1827.
[Neuvième édition].
°Leçons élémentaires sur La Mythologie, suivies D'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable Morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, Par H. Engrand, Ancien Conservateur des Dépôts Littéraires de la Ville de Rheims.
Neuvième édition, revue, corrigée et augmentée.
[Vignette en page de titre : un masque cornu de Bacchus, de face].
[°A noter qu’il existe un autre tirage de cette neuvième édition, avec comme vignette une ancre de marine, surmontée d'un coq, avec deux serpents entrelacés].
[A Rheims : chez Régnier, Libraire-Éditeur, Rue de l'Arbalète, n° 21. In-16, XII-178° p., 1827]. Dédicace. Préface. Table des matières contenues dans les Leçons élémentaires sur la Mythologie. Table des matières contenues dans le Traité de l'Apologue.
Le texte de la dédicace « A Messieurs les maires et les adjoints de la ville de Rheims » est signée Engrand, Conservateur des Dépôts littéraires de la Ville de Rheims.

Numérisé :
https://books.google.fr/books?id=Xf1aAAAAQAAJ

Bibliothèque :
Bibliothèque de la Ville de la Chaux-de-Fonds [Suisse].
https://explore.rero.ch/fr_CH/nj/result/L/VlRMU19SRVJPMDM1NTE3Mg==

1828.
[Dixième édition].
°Leçons élémentaires sur La Mythologie, suivies D'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et l'autre sexe, par H. Engrand,  Ancien Conservateur des Dépôts littéraires de la ville de Rheims.
Dixième édition, revue, corrigée et augmentée.
[Vignette en page de titre, représentant la figure de Bacchus, plus fouillée en son dessin, que la vignette de la neuvième édition].
Le texte de la dédicace « A Messieurs les maires et les adjoints de la ville de Rheims » est signée Engrand, Conservateur des Dépôts littéraires de la Ville de Rheims.
[A Rheims : chez Régnier, Libraire-Éditeur, Rue de l'Arbalète, n° 21. In-16, 190 p., 1828].  

Bibliothèque :
Troyes-Médiathèque de Troyes. Cote SEM. 2148.

1831.
[Onzième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale à l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par H. Engrand.
[A Rheims : chez Régnier, Libraire-Éditeur. In-12, XII-190 p., 1831].
Onzième édition, revue, corrigée et augmentée.

Bibliothèques :
Paris. [Bibliothèque Inter universitaire de la Sorbonne] BIS Fonds général.
Châteaudun Bibliothèque. Cote 7810 fonds général. Don Durand Brault.

1832.
[Douzième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie. Suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale [...].
[Rheims : Régnier. In-12, 190 p., 1832].

Proposé à la vente par Abebooks ; et par Livre Rare Book.

1834.
[Treizième édition].
Leçons élémentaires sur la mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale [...].
Treizième édition, revue, corrigée et augmentée.
[Rheims : Régnier. In-12, 192 p., 1834].

Référencé dans La Littérature française contemporaine [1827-1844]. Continuation de la France littéraire […] Tome troisième. Par Charles Louandre et Félix Bourquelot [Paris : Félix Daguin, éditeur. 1848].

1835.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale […].
[Rheims : Régnier. In-12, 190 p., 1835].

Cité par la Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
http://emmanuelle.bibliotheque-diderot.fr/web/vueNot.php

Proposé à la vente par Abebooks.

1836.
[Quatorzième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale, à l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par H. Engrand […].
[Rheims : Régnier. In-12, 190 p., 1836].
Quatorzième édition, revue, corrigée et augmentée.

Bibliothèques :
Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
Troyes-Médiathèque de Troyes. Cote d. g. 6797.

1840.
[Seizième édition].
°Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies D'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale, par H. Engrand, Ancien Conservateur des Dépôts littéraires de la ville de Rheims.  Seizième édition,  revue, corrigée et augmentée.
Vignette sur la page de titre : Anagramme de l'éditeur, dans l'entrecroisement de deux branches de feuillages.
[A Rheims : chez Régnier, Libraire-Éditeur, Rue de l'Arbalète, n° 21, Près le Marché au Blé. In-12, 190 p., 1840].

Bibliothèques :
Lyon BDL-LSHS
Moulins-BM. Cote GS-11232 Fonds Gaëtan Sanvoisin.

Proposé à la vente par Amazon ; par Rakuten, et par Livre Rare Book.

1841.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale.
[Chambéry : Puthod. 1841].

Bibliothèque : 
Bibliothèque de Chambéry. Médiathèque Jean-Jacques Rousseau. Cote : PER. A 001.472-001.

Une autre édition était parue à Chambéry, en 1818, chez François Bergoin.

Puthod
Constant Puthod, d'une famille de libraires, est, entre 1828 et 1854, imprimeur et libraire à Chambéry [Savoie]. Sa librairie est établie rue Saint-Dominique.
C'est l'une des deux ou trois librairies de Chambéry.

1842.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d’un Traité sommaire de l’apologue ou de la Fable morale [...].
[Reims : chez Régnier. In-12, 190 p., 1842].

Proposé à la vente par Livre Rare Book.

1844.
Leçons élémentaires sur la Mythologie, par H. Engrand. Nouvelle édition revue par M. Roy.
[Limoges. Paris : chez Ardant. In-18. 1844].
Réédité en 1845, 1851 et 1872.

Référencé sous le numéro 5309, dans la livraison du samedi 26 octobre 1844 de la Bibliographie de la France [Numéro 43, page 559].

Ardant.
[Antoine] Eugène Ardant [1810-1885]. Deuxième des quatre fils de l'imprimeur Martial Ardant (1784-1861), spécialisé dans la littérature pour la jeunesse.
Eugène Ardant reçoit de son père ses brevets de typographe et de libraire, le 14 décembre 1837.
Eugène et son frère Louis (1808-1863) s'associent en 1837. Leurs frères Ferdinand et Firmin (1822-1908) rejoignent l'association entre 1850 et 1858.

Référencé sous le numéro 5309, dans la livraison du samedi 26 octobre 1844 de la Bibliographie de la France [Numéro 43, page 559].

1844.
[Dix-huitième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie. Suivies D'un Traité sommaire de l'Apologue, ou de la Fable morale. A l'usage de la Jeunesse de l'un et de l'autre sexe, par H. Engrand,
Ancien Conservateur des Dépôts littéraires de la ville de Rheims.
Dix-huitième édition Revue, corrigée et augmentée.
Vignette sur la page de titre : Anagramme de l'éditeur, dans l'entrecroisement de deux branches de feuillage.
[A Reims : chez Régnier, Libraire-Éditeur, Rue de l'Arbalète, n° 21. Près du Marché au Blé. In-12, 190 p., 1844].

Proposé à la vente par AbeBooks.com ; et par Livre Rare Book.

1845.
Leçons élémentaires sur la mythologie, par H. Engrand, nouvelle édition revue par M. Roy.
[Paris ; Limoges : M. Ardant. In-16, 156 p., fig. 1845].

Just Jean Étienne Roy [1794-1871].
Né le 14 octobre 1794, à Beaumotte-lès-Pin [Haute-Saône] ; mort le 22 juin 1871, à Paris.
La notice de la BNF indique à son sujet : « Professeur de collège. A publié sous son nom ou sous de nombreux pseudonymes des ouvrages destinés aux maisons d'éducation religieuse. » Publié chez A. Mame, à Tours ; chez M. Ardant, à Limoges ; chez L. Lefort, à Lille.

Bibliothèque :
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30401137x

1850.
[Vingtième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie [...].

Cité par la Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
http://emmanuelle.bibliotheque-diderot.fr/web/vueNot.php

1851.
Leçons élémentaires sur la mythologie, par H. Engrand, nouvelle édition revue [...] par M. Roy, […].
[Limoges Paris : M. Ardant. In-16, 144 p., fig. 1851].
Deuxième édition.
La première édition, parue à Limoges chez Ardant, est de 1844, puis de 1845.
Une troisième édition paraîtra en 1856. Encore une édition en 1872.

Bibliothèque :
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304011388

1852.
[Vingt-et-unième édition].
Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivi d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable, par H. Engrand […].
[A Reims : chez Régnier].

Référencé sous le numéro 1329, dans la livraison du samedi 26 février 1853 de la Bibliographie de la France [Numéro 9, page 142].

Cité par la Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
http://emmanuelle.bibliotheque-diderot.fr/web/vueNot.php

1856.
Leçons élémentaires sur la mythologie, suivi d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale, à l'usage de la jeunesse.
[Reims : Régnier. In-12, 1856].

Référencé dans le Catalogue général de la Librairie française, pendant 25 ans [1840-1865] rédigé par Otto Lorenz, libraire. Tome deuxième (D-H).

Cité par la Bibliothèque Diderot de Lyon. Base Emmanuelle.
http://emmanuelle.bibliotheque-diderot.fr/web/vueNot.php

1856.
Leçons élémentaires sur la mythologie, suivi d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable morale, à l'usage de la jeunesse [...].
[Limoges : Ardant. In-18, 1856].
Une première édition est parue, à Limoges chez Ardant, en 1845, une seconde édition en 1851. Encore une édition en 1872.

Référencé dans le Catalogue général de la Librairie française, pendant 25 ans [1840-1865] rédigé par Otto Lorenz, libraire. Tome deuxième (D-H).

1872.
Leçons élémentaires sur la mythologie, par H. Engrand, nouvelle édition revue [...] par M. Roy […].
[Limoges : E. Ardant et C. Thibaut. In-16, 144 p., 1872].
Troisième édition.

Bibliothèque :
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30401139m.

REIMS, UN LIEU D’ÉDITION PRIVILÉGIÉ.
Les Leçons élémentaires sur la Mythologie sont éditées à Reims, ville où a vécu une grande partie de son existence Henri Engrand, né le 12 décembre 1753 à la Ferté-Milon, établi définitivement à Reims vers 1789, et mort à Rems, le 10 octobre 1823.
Ancien Oratorien au couvent de Saint-Nicaise, à Reims, il y a été, en 1791, l’un des seize vicaires épiscopaux, désigné par Nicolas Diot [1744-1803], évêque constitutionnel élu du département de la Marne. 
Puis, en 1794, Henri Engrand est Conservateur des Dépôts Littéraires de la Ville de Reims. En même temps qu’il enseigne et dirige une Institution d’enseignement pour les demoiselles de la ville. 
Tout naturellement il est édité par Le Batard, libraire-éditeur de Reims, l’un des trois libraires-imprimeurs de la ville. La tentative de se faire éditer en même temps à Paris, comme cela se produit pour la première édition de l’an VI [1797-1798], ne se renouvelle pas du vivant de l’auteur.
Les dates de réédition se succèdent à Reims, à peu près tous les trois ans : 1797-1798 [première édition] ; 1799 [deuxième édition] ; 1803 et 1806 [troisième édition] ; 1809 et 1810 [quatrième édition] ; 1815 [cinquième édition] ; 1818-1822 [sixième édition].

Et lorsque le libraire-éditeur Nicolas Le Batard se démet de sa fonction [autour de 1821-1822] et que Paul Henri Régnier, qui vient d’obtenir ses brevets en août 1821, lui succède, ce dernier continue d’éditer les Leçons élémentaires sur la Mythologie en 1824 [septième édition], bien que l’auteur soit décédé au 10 octobre 1823.

Les éditions se poursuivent à Reims, sur un rythme plus rapide, mais peut-être avec à chaque fois de plus petits tirages : 1825 [huitième édition] ; 1827 [neuvième édition] ; 1828 [dixième édition] ; 1831 [onzième édition] ; 1832 [douzième édition] ; 1834 [treizième édition] ; 1835-1836 [quatorzième édition] ; 1840 [seizième édition] ; 1842 ; 1844 [dix-huitième édition] ; 1850 ; 1852.

1817. ÉDITION À LYON.
Les Leçons élémentaires sur la Mythologie sont éditées à Lyon en 1817, chez François Savy, imprimeur-libraire entre 1796 et 1823, établi au 5 de la rue de Puzy, aujourd’hui partie moyenne de la rue Auguste Comte [deuxième arrondissement].
C’est, peut-être, la même composition qui servira l’année suivante à François Bergoin, libraire-imprimeur de Chambéry, éloigné seulement d’une centaine de kilomètres.

1818. ÉDITION À CHAMBÉRY.
Les Leçons élémentaires sur la Mythologie sont éditées à Chambéry par deux fois : d’abord en 1818, chez François Bergoin ; puis en 1841, chez Constant Puthod.

1820. ÉDITION À BRUXELLES.
Les Leçons élémentaires sur la Mythologie sont éditées à Bruxelles en 1820, chez Lemaire, imprimeur-libraire [1750-1805] à Bruxelles, dont l’officine est tenue depuis 1806 par sa veuve.
Il s’agit vraisemblablement d’une contrefaçon, sans versement de droits.

1844. ÉDITION À LIMOGES.
Désirant sans doute étoffer un catalogue déjà pourtant très fourni, la maison Ardant, à Limoges, achète, vraisemblablement directement et à bas prix, la composition typographique de l’ouvrage, les Leçons élémentaires sur la Mythologie, pour en faire une édition nouvelle, d’apparence locale.
[Antoine] Eugène Ardant [1810-1885] est le second des quatre fils de Martial Ardant, installé à Limoges depuis 1807.
Associé avec son frère Louis [1808-1863], il est à la tête d’une puissante société, fondée en 1837 sur l’héritage de l’imprimerie paternelle, qui finira par regrouper imprimerie, fonderie, stéréotypie, fabrique de papiers et de carton et employer près de deux cents ouvriers. Cette maison éditera notamment une prolifique « Bibliothèque religieuse, morale, littéraire pour l’enfance et la jeunesse », en compétition, avec Barbou, également à Limoges ; Mame, à Tours ; Lefort, à Lille ; Périsse, à Lyon … 
Enfin, Ferdinand, troisième fils, est breveté à Paris, à partir de 1839, où il ouvre une succursale, et vend les productions éditées par ses frères à Limoges.

Mais, les Leçons élémentaires sur la Mythologie, est un petit livre qui a déjà près de quarante-cinq ans d’existence : il a besoin d’un toilettage lui donnant un semblant de parfum de jeunesse. Il est proposé, en 1844, dans une « nouvelle édition revue » par Just Jean Étienne Roy [1794-1871], professeur à Paris, au collège Rollin [ancien collège Sainte-Barbe, rue des Postes], et polygraphe travaillant pour toutes les maisons d’éditions bien pensantes de l’époque, soit sous son nom propre soit sous une dizaine de pseudonymes, aussi bien masculins que féminins, ou encore de manière anonyme.
L’ouvrage est réédité en 1845, puis en 1851, comme deuxième édition, à la fois à Limoges et à Paris ; en 1856 ; et enfin en 1872, comme troisième édition.
C’est la dernière date de parution de l’ouvrage, dont la durée de vie approche les soixante-quinze ans.

VARIATIONS DANS L’ÉDITION DES LEÇONS ÉLÉMENTAIRES SUR LA MYTHOLOGIE.
Pour étudier exactement les variations dans l’édition des Leçons élémentaires, il faudrait pouvoir comparer de visu chacune des éditions, ou retirages, de l’ouvrage.
Sans cet examen, il est possible cependant de remarquer :

• L’absence, ou la présence du nom de l’auteur, H. Engrand, sur la page de titre. Ainsi encore l’édition de 1818 donne seulement comme auteur : « Par l'auteur des Leçons élémentaires sur l'Histoire Ancienne et l'Histoire Romaine, des Principes de la Langue Française, et de l'Abrégé de l'Histoire de France. » Le nom d’Engrand n’apparaît que page six, à la fin de la dédicace.
Au contraire, à partir de 1824 ou de 1825, son nom apparaît en toutes lettres sur la page de titre.

• Il y a dans les premières éditions, une pagination séparée pour la « dédicace » et la Préface [huit pages V-XII], puis plus tard une pagination continue [1-190], de la page de faux-titre à la dernière page de la Table des matières contenues dans le traité de l’apologue.

• La présence, ou non, de vignettes sur la page de titre. Parfois, un filet [1806], ou un simple losange [1818], parfois un masque de Bacchus, dont le traitement peut varier d’une édition à l’autre [1827 ; 1828]. Ou encore une ancre de marine en forme de caducée [un des tirages de l’année 1827] 


• Des bandeaux en tête de chapitres, parfois riches, parfois réduits à la plus simple expression. 

HENRI ENGRAND AUTEUR DE PLUSIEURS AUTRES OUVRAGES.
Tandis qu'il enseigne, et sans doute dirige, pendant près de trente ans un « pensionnat de demoiselles » à Reims, Henri Engrand, mettant à profit ses enseignements pour la jeunesse, publie une série d'ouvrages scolaires d'initiation.

• D'abord, an VI [1797-1798], des Leçons élémentaires sur la Mythologie, suivies d'un Traité sommaire de l'Apologue ou de la Fable Morale. Avec une vingtaine d'éditions jusqu'en 1850 et encore réédité en 1872.

• Puis, en 1799, des Leçons élémentaires sur l'Histoire Ancienne à l'usage de la jeunesse. Ouvrage qui prend ultérieurement le titre de Leçons élémentaires sur l'Histoire Ancienne et l'Histoire Grecque [Reims : Le Batard].
Réédité en l'an XI (1803) [Seconde Édition revue et corrigée]. En 1810. Encore réédité en 1850.

• Toujours en 1799, des Leçons élémentaires sur l'Histoire Romaine, suivies d'un Vocabulaire [Reims : Le Batard].
Réédité en 1811. En 1816 [cinquième édition, revue, corrigée et augmentée]. 

• Autour de 1800, des Leçons élémentaires sur l'Histoire de France depuis le commencement de la Monarchie, jusqu'au 18 Brumaire an VIII. Ouvrage qui prend ultérieurement le titre moins marqué de Leçons élémentaires sur l'Histoire de France depuis le commencement de la Monarchie jusqu'à nos jours.
Réédité en 1808 [seconde édition] ; 1816 ; 1821 [indiqué également comme seconde édition].

• Autour de 1800, Principes de la langue française, rappelés à leurs plus simples éléments, suivis d'un Traité d'orthographe. Ouvrage qui prend ultérieurement le titre  de Traité des Tropes et des principales Figures oratoires ; ou encore de Principes de Grammaire Française, suivis d'un Traité sommaire des Tropes, et des principales Figures oratoires.  
Réédité en 1802 ; 1811.

LA TRADITION DES LIVRES ÉLÉMENTAIRES DE MYTHOLOGIE.
• Contrairement aux nombreuses et longues Lettres à Émilie sur la Mythologie de Charles Albert Desmoutiers [1760-1801] parues de 1786 à 1798, l’ouvrage d’Henri Engrand affiche moins de prétention et se veut un ouvrage élémentaire d’éducation destiné à la jeunesse. Il s’inscrit dans une tradition de livres composés par questions et réponses, tels qu’ils existent assez nombreux entre la seconde moitié du XVIII ème et le premier quart du XIX ème siècle.

• Comme l’indique Aubin Louis Millin [1759-1818], dans le Magasin Encyclopédique, l’ouvrage d’Henri Engrand ressemble beaucoup à celui intitulé Connaissance de la Mythologie, par Demandes et par Réponses, [dont on a retranché, dit Aubin Louis Millin seulement ce qui tenait au christianisme] attribué au père jésuite François Xavier Rigord [1690-1739], publié la première fois à Paris, en 1739 [In-12, II-345 p.]. Très souvent réédité, sans nom d’auteur : 1748 [chez Étienne François Savoye, Libraire, rue Saint-Jacques, à l’Espérance] ; 1753 ; 1762 ; 1768 ; 1777 ; 1811 ; 1817 [à Lyon] ; 1829.

• En 1800, chez un éditeur de Lyon, volumineux, un Cours de Mythologie, orné de morceaux de Poésie analogues à chaque article. Ouvrage qui manquait à l’Éducation. Par J. Brunel, d’Arles, ancien professeur de Belles-Lettres [A Lyon : Chez Tournachon, Imprimeur-Libraire ; Et se trouve à Paris, Chez Charles Pougens, quai Voltaire, n° 10. In-12, 398 p. An 8 (1800)]. Réédité en 1807.

• A signaler également, en 1801, donc plus tardif, de Pierre Blanchard [1772-1856], directeur d’institution, puis libraire-éditeur : Mythologie de la Jeunesse, ouvrage élémentaire par demandes et par réponses, divisé en sept parties [Histoire des grands Dieux ; celle des Dieux du second ordre ; celle des demi-Dieux et des Héros ; etc.] de plus de quatre cents pages avec de très nombreuses illustrations ;
[Paris : Le Prieur, Rue des Mathurins -St.-Jacques, hôtel de Cluny. In-12, 1801]. Orné de 131 figures, 2 tomes en un volume. Réédité an XI-1803, 1809, 1816, 1821, 1824, 1828, 1834. 

• Ou, plus tardif encore, en 1812 : de Charles Constant Letellier [1768-1846], professeur de Belles-Lettres, puis libraire-éditeur, Mythologie des commençants, ou Nouvelles leçons sur la mythologie, par demandes et par réponses.
[Paris : Le Prieur, Rue des Mathurins -St.-Jacques, hôtel de Cluny. In-12, 190 p. 1812]. Réédité une trentaine de fois, jusqu’en 1849.

• Notons également, concernant le propos spécifique d’un livre « à l’usage de la jeunesse des deux sexes », l’ouvrage intitulé Abrégé de mythologie en vers français à l'usage de la jeunesse des deux sexes, paru en 1812 [A Saint-Brieuc : chez Prud’homme, imprimeur-libraire ; à Lannion, chez l’auteur. In-8, 23 p., 1812] composé par Pérennès, Principal du Collège communal de Lannion [Côtes-du-Nord]. Réédité en 1832. 

• Enfin, pour mémoire, rappelons un tout autre type d’ouvrage : Le Dictionnaire abrégé de la Fable, pour l’intelligence des poëtes et la connaissance des tableaux et des statues dont les sujets sont tirés de la fable, de Pierre Chompré [1698-1760], maître de pension à Paris [Paris : chez la veuve Foucault. 1727]. Réédité jusqu’en 1885.

Et de François Joseph Michel Noël [1756-1841], bientôt Inspecteur général de l’Instruction publique [juin 1802] : Abrégé de la Mythologie universelle ou Dictionnaire de la Fable, en deux volumes in-8, paru la première fois en 1801 [Paris : Le Normant. Deux volumes in-8, VII-645 p., 1801].
 
< Précédent   Suivant >