Accueil

Présentation

Notre site est hébergé par
Agence des Médias Numérique - AMEN
12-14 Rond Point Des Champs Elysées
75008 Paris - 08 92 55 66 77

Tous les articles

Textes rares
Présentation

Témoignages sur le monde de l'édition du XVe au XIXe siècle, textes et images / Philosophie française du XIXe siècle
Notre association a pour but de diffuser des textes rares ou singuliers et des images du XVIe au XIXe siècle. Nous vous invitons à visiter notre site que nous enrichissons en permanence. Nous présentons également la philosophie française du XIXe siècle. Ci-dessus : illustration extraite de J. Hardy, A picturesque and Descriptive Tour in the mountains of the High Pyrenees , 1825

Et vous pouvez aussi visiter le site turquie-culture.fr, ressources et des documents anciens et modernes sur la culture de la Turquie des origines jusqu'au XXIe siècle : langue, littérature, arts, histoire...
 
Ernest Bersot (1816-1880), l'École normale et le bassin aux Ernest
Comme toute grande institution, dont l'accès est limité par un concours marqué du sceau de l'excellence, l'École normale supérieure produit des traditions qui perdurent  et un jargon qui évolue. Au centre de ces traditions et de ce jargon, autant dire au centre de l'École, se tient le Bassin aux Ernest.
Lire la suite...
 
Truffer, Jean (1746-1828), professeur, du collège d'Harcourt au lycée Charlemagne
Helléniste et latiniste, Jean [Baptiste] Truffer assume pendant plus de cinquante ans une fonction d'enseignant. Au collège d'Harcourt, dont il a été tout d'abord un brillant élève. Puis, ayant donné des garanties de civisme, sur les questions religieuses, professeur à l'École centrale de la rue Saint-Antoine à Paris. Et enfin, en restant dans la place, professeur d'humanités à Charlemagne, tout d'abord lycée puis collège royal.
Lire la suite...
 
Gros, Étienne (1797-1856), inspecteur d'académie... et traducteur de grec ancien et de latin
Maître d'études en province, il devient professeur dans la classe des Humanités. Il passe de l'enseignement dans les collèges parisiens [Charlemagne, Saint-Louis, Louis-le-Grand] à des fonctions administratives [Inspecteur de l'académie de Paris, proviseur du lycée Condorcet]. 
Lire la suite...
 
Colin, Faustin (1801-1865), professeur de Littérature grecque à la Faculté des Lettres de Strasbourg
Traducteur en prose des six mille vers, qui nous sont parvenues du poète lyrique grec Pindare [ca 518-ca 446 av. J.-C.] : quatorze chants en l'honneur des vainqueurs des Jeux Olympiques [Olympie] ; douze chants pour les vainqueurs des Jeux Pythiques [Delphes] ; onze pour les vainqueurs des Jeux Néméens [près d'Argos] ; sept pour les vainqueurs des Jeux Isthmiques [Corinthe], ainsi que des Fragments.
Lire la suite...
 
Flavius Josèphe et Strasbourg
C'est l'avantage des promenades au hasard : des façades colorées qu'enchante un soleil printanier, et des boutiques bienveillantes aux amateurs. Il suffit de pousser la porte.
Lire la suite...
 
Caen : Tyrard-Deslongchamps, premier professeur de philosophie
Nicolas Tyrard-Deslongchamps [1750-1821] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial de Caen [Calvados]. Il y enseigne de fin 1809 à 1820 inclus. Est en même temps titulaire de la chaire de Philosophie à la Faculté des Lettres de Caen, et doyen de la Faculté. 
Lire la suite...
 
Benoît, Charles [1815-1898]. Professeur de Littérature française et Doyen de la Faculté des Lettres
C'est le parcours exemplaire d'un ancien élève de l'École normale [1835], qui plus est membre de la première promotion de l'École française d'Athènes [1846], se retrouvant tout naturellement professeur de Littérature française à la Faculté des Lettres de Nancy [1854], sorte d'Athènes du Nord, au moment du rétablissement de la Faculté.
Lire la suite...
 
Lettre à un avocat d'Angers, 1670
Lettre, 1670Cette lettre, dont la belle écriture nous est peu lisible, fut envoyée de Paris à un avocat d'Angers en 1670. 
Lire la suite...
 
Les docteurs ès-lettres en 1834
Le premier doctorat de l’Université impériale, tel qu’il est défini par le décret organique du 17 mars 1808, est celui obtenu en août 1810 auprès de la Faculté des Lettres de Besançon, par Pierre Fontanier [1765-1844], alors professeur d’humanités au lycée de Besançon.
Lire la suite...
 
Inspecteurs généraux des études en 1833
Le corps des Inspecteurs généraux de l'Instruction publique fut créé, sous le Consulat, par la loi générale sur l’Instruction publique du 1er mai 1802 [11 floréal an X], titre IV, article 17.
Lire la suite...
 
Clermont-Ferrand : Aufauvre, premier professeur de philosophie
Alexandre Aufauvre [1750-1830] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial de Clermont-Ferrand [Puy-de-Dôme]. Il y enseigne sur toute la période qui va de fin 1809 à 1816.
Lire la suite...
 
Poitiers : Bernardeau, premier professeur de philosophie
L'abbé Jean Louis Bernardeau [1762-1829] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial de Poitiers [Vienne]. Il y enseigne sur toute la période qui va de fin 1809 à 1815.
Lire la suite...
 
Orléans : Regel, premier professeur de philosophie
L'abbé Pierre Denis d'Regel [1766-1843] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial d'Orléans [Loiret, académie d'Orléans]. Il y enseigne les quelques mois qui vont de fin 1809 à fin mars 1810, avant de commencer une carrière de recteur [Nancy ; Cahors ; Lyon].
Lire la suite...
 
Lyon : Gourju, premier professeur de philosophie
Pierre Louis Gourju [1762-1814] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial de Lyon [Rhône]. Il y enseigne sur toute la période qui va de fin 1809 au  21 avril 1814, date de son décès en fonction. 

Lire la suite...
 
Bourges : Blondeau, premier professeur de philosophie
Pierre Blondeau [1765-] est le premier professeur de philosophie nommé au lycée impérial de Bourges [Cher]. Il y enseigne sur toute la période qui va de fin 1809 à 1819. De 1810 à 1815, est en même temps titulaire de la chaire de Philosophie à la Faculté des Lettres.
Lire la suite...
 
Cousin, Victor (1792-1867), sollicitation pour un voyage en Italie
En 1820, le projet déclaré de Cousin est d'aller travailler à la Bibliothèque Ambrosienne [Milan], à la Bibliothèque Saint-Marc [Venise], à la Bibliothèque Florentine [Florence],  à la Bibliothèque Vaticane [Rome] afin de parfaire le travail pour lequel il est déjà « missionné » : éditer les manuscrits grecs de Proclus [412-485], philosophe alexandrin.
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 18 sur 21