Accueil

Présentation

Notre site est hébergé par
Agence des Médias Numérique - AMEN
12-14 Rond Point Des Champs Elysées
75008 Paris - 08 92 55 66 77

Tous les articles

Textes rares
Présentation

Témoignages sur le monde de l'édition du XVe au XIXe siècle, textes et images / Philosophie française du XIXe siècle / Histoire de l'éducation au XIXe siècle
Ci-dessus : illustration extraite de J. Hardy, A picturesque and Descriptive Tour in the mountains of the High Pyrenees , 1825

Et vous pouvez aussi visiter le site turquie-culture.fr, ressources et des documents anciens et modernes sur la culture de la Turquie des origines jusqu'au XXIe siècle : langue, littérature, arts, histoire...
 
Lagier, Joseph (1844-1876), un normalien sans histoire
Sa double réussite au concours d'entrée à l'École normale supérieure [1864], puis l'année même de sa sortie de l’École, à l'agrégation d'histoire [1867], sauve de l'oubli ce professeur mort à trente-et-un an, qui n’a rien publié. Carrière uniforme d'un professeur d'histoire, au lycée de Clermont-Ferrand, puis au lycée d'Avignon. Brève mais toute entière dévouée à la noble mission de l'enseignement.
Lire la suite...
 
Siguy, Louis (1801-1884), un maître d’études qui connaît le grec
C’est un parcours qui n’est pas banal : maître d’études appelé à Toulouse, puis deux décennies plus tard, doyen de la Faculté des Lettres de Montpellier, en poste pendant presque vingt ans. La connaissance du grec ancien et l’obtention d’une thèse de doctorat ponctuent ce parcours hors pair.
Lire la suite...
 
Robert, Louis (1828-1895), de simple maître d’études à doyen de Faculté
C’est certes un parcours exceptionnel, mais il est rendu possible par une double agrégation [lettres en 1856, et philosophie en 1863] et un doctorat ès-lettres [Paris, 1869]. Trente ans après son premier poste, Louis Robert devient doyen de la Faculté des Lettres de Rennes, de 1880 à 1885.
Lire la suite...
 
François, Achille (1809-1865), historien, doyen de Faculté et recteur
Sa carrière universitaire, fondée sur une agrégation d’histoire [1836], et un doctorat ès-lettres [1840], le conduit à devenir professeur de Faculté [Lyon, 1838] et doyen. Après avoir accepté d’être simple recteur d’académie départementale [Aisne, Nord], sa carrière culmine avec le rectorat de l’académie de Caen.
Lire la suite...
 
Dainez, Pierre Joseph (1786-1878), proviseur du lycée de Rouen à deux reprises
Enseignant de mathématiques, c’est seulement dans sa cinquantième année, que Pierre Joseph Dainez se voit promu dans une fonction d’autorité comme proviseur à Rouen. Un manque de personnel, provoqué par la réforme de 1850, l’amène à accepter un poste de recteur départemental pour le Tarn-et-Garonne, puis l’Ardèche.
Lire la suite...
 
Weiss Charles (1812-1881), professeur et historien du protestantisme
Sa carrière universitaire [École normale en 1833 ; agrégation d’histoire en 1836 ; doctorat en 1839] le conduit à devenir professeur d’histoire à Paris, au lycée Condorcet. Son nom reste attaché à l’Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'édit de Nantes.
Lire la suite...
 
Dumoulin, Charles (1793-1857), recteur de l’académie de l’Ardèche
Ancien élève de l’École normale [1812], la carrière de Charles Dumoulin se déroule pendant près de quarante ans au service de l’enseignement, culminant avec le poste de professeur de philosophie au lycée de Marseille. Ce sont les évènements historiques des années 1848-1850, qui l’amènent à accepter finalement, pour quatre ans, des postes d’autorité.
Lire la suite...
 
Talbert, Emile (1820-1882), de l'Ecole normale au Club alpin
La carrière d'Emile Talbert le mena de l'Ecole normale à la direction du collège municipal Rollin à Paris.  Il édita les Fables de Phèdre, et fut également membre du Club alpin français qui avait été créé en 1874.
Lire la suite...
 
Denans, abbé Arnaud (1760-1841), aumônier, professeur de philosophie, proviseur
À la suite du Concordat, signé en juillet 1801, le régime napoléonien fait largement appel au clergé aussi bien pour l’enseignement que pour assumer dans les lycées une fonction d’autorité, comme celle de proviseur ou de censeur des études. Le cas de l’abbé Arnaud Denans, à Marseille, illustre parfaitement cette volonté politique mise en œuvre par le ministère de l’Instruction publique.
Lire la suite...
 
Bousson, Vertueux (1796-1829), professeur de philosophie à Charlemagne
Membre du jury du concours d’agrégation de philosophie en 1827, Bousson, d’abord professeur à Stanislas [1822] occupe les postes de professeur de philosophie dans deux des cinq collèges royaux de la capitale : Louis-le-Grand [1825] et Charlemagne [1826]. La maladie puis un décès prématuré [1829] mettent fin à une carrière prometteuse.
Lire la suite...
 
Auvray, Jean Antoine (1775-1855), inspecteur de l’académie de Paris
Sa carrière se construit autour du lycée, puis collège royal Henri-IV. Il y est d’abord enseignant [1806-1821], puis y exerce pendant dix ans la fonction de proviseur [1821-1831]. Puis, pendant plus de quinze ans [1831-1847], inspecteur de l’académie de Paris.
Lire la suite...
 
Legrand, Nicolas (1775-1847), de l’École centrale au provisorat du lycée Condorcet
Après avoir assumé quelques années la fonction de bibliothécaire à Auxerre, Nicolas Legrand est nommé à Paris. En exerçant une fonction d’autorité, comme censeur, puis, pendant plus de quinze ans, comme proviseur de Condorcet, l’un des cinq collèges royaux de la capitale.
Lire la suite...
 
Tranchant, Charles Marcel (1767-1831), la carrière d’un Inspecteur général
Passant de « principal », de 1809 à 1812, à « censeur », de 1812 à 1816 ; accédant à la fonction de proviseur, de 1816 à 1821, Tranchant devient inspecteur de l’académie de Paris de 1821à 1824. Autrement dit, c’est une carrière rapide qui le conduit à l’Inspection générale des études, exercée jusqu’en 1830.
Lire la suite...
 
Joubin, Louis Marie (1831-1908), Inspecteur de l’académie de la Seine
Parcours exemplaire d’un agrégé de grammaire, qui après quelques postes d’enseignement, assume des fonctions d’autorité, comme principal, censeur, proviseur, en province puis dans la capitale. Jusqu’à devenir, en fin de carrière, l’un des neuf inspecteurs de l’académie de la Seine, en résidence à Paris. 
Lire la suite...
 
Michel Renard (1798-1852), de la position de maître d’études à celle de proviseur.
Un doctorat ès-lettres, obtenu en 1823, est le viatique qui permet le passage de l’état modeste d’enseignant à celui d’un fonctionnaire d’autorité, gouvernant successivement les collèges de Tours ; de Strasbourg ; de Caen ; de Tours ; et enfin le lycée de Nancy.
Lire la suite...
 
Les sept divinités de la Fortune
En japonais [七 福神] : Schichifukujin. Bien sûr, comme d’habitude, il suffit de lire. Schichi, sept. Fuku, fortune au sens de chance. Jin, divinité. Il suffit de se promener : on rencontre ces divinités à tous les coins de rue.
Lire la suite...
 
H. B. Célébration de Stendhal par Prosper Mérimée
Il s’agit d’une petite plaquette de seize pages, sans date, sans nom d’auteur, au titre presque mystérieux. Mais dont la fortune bibliographique est considérable, et la valeur vénale à peine croyable. 

Lire la suite...
 
Gautruche, L’histoire poétique, dieux antiques en statues : Jupiter et Neptune
Pour rendre plus attractives leurs publications, les éditeurs du XVIIIème siècle, prolongeant la tradition, ornent souvent les livres d’un frontispice, qui suggère en une seule image le contenu de l’ouvrage. Il en est ainsi de cette édition en français de : L’Histoire poétique, pour l’intelligence des poètes et des auteurs anciens.
Lire la suite...
 
Magnin, Charles (1793-1862), bibliothécaire, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
C’est à la protection du conservateur de la Bibliothèque impériale de l’époque, familier d’un de ses oncles, que Charles Magnin doit l’entrée dans la carrière, qui le fera passer, à la sortie du lycée, de simple « Aide aux Imprimés » [1813] à la position de « Conservateur » du Département des Imprimés [1832] de ce qu’aujourd’hui on appelle la BnF [Bibliothèque Nationale de France].
Lire la suite...
 
Mythologie et description du Panthéon des Romains, 1800
L’ouvrage de Joseph Brunel [1746-1818], intitulé « Cours de Mythologie » paru en 1800, réédité en 1807, puis en 1823, est conçu comme un ouvrage d’initiation à destination des jeunes gens. Aussi s’ouvre-t-il par un frontispice offrant l’image d’un Panthéon simplifié, où figurent pourtant les principales divinités païennes citées dans les textes classiques. 
Lire la suite...
 
Villermé, un opuscule sur les Associations ouvrières, 1849
C'est le sort habituel des brochures bon marché, même tirées à un grand nombre d'exemplaires, de devenir au fil du temps des objets quasiment introuvables. Et pourtant à chaque fois de telles livraisons, examinées en détail, fournissent à l'amateur éclairé cent et une informations sur un moment de l'histoire.
Lire la suite...
 
Matter, Jacques (1791-1864). les missions d'un Inspecteur général des études
Figure du protestantisme français, Jacques Matter fut tout à la fois professeur, directeur, pasteur, inspecteur d'académie.  Inspecteur général des études [1832-1845], il en accomplit les différentes charges : tournées d'inspection des académies provinciales et des collèges parisiens, membre de jury d'agrégation, rédacteur d'un Manuel général. 
Lire la suite...
 
Le meunier, l'oie et le cochon
 Document manuscrit soigneusement calligraphié du XIXe siècle concernant une transaction passée devant notaire en mai 1824. Les deux parties s'opposent sur une rente perpétuelle à payer pour un moulin et ses dépendances.
Lire la suite...
 
Chéruel, Adolphe (1809-1891), historien de l’administration monarchique en France
C’est tout d’abord une carrière d’enseignant si parfaite qu’on est tenté de l’appeler classique. Du côté des concours et des diplômes : École normale [1828] ; agrégation des lettres [1830] ; doctorat [1849]. Du côté des postes : un seul en province, comme professeur à Rouen [1830] ; puis à Paris, maître de conférences à l'École normale [1849] ; professeur d'histoire au lycée Louis-le-Grand [1853].
Lire la suite...