Accueil

Présentation

Notre site est hébergé par
Agence des Médias Numérique - AMEN
12-14 Rond Point Des Champs Elysées
75008 Paris - 08 92 55 66 77

Tous les articles

Textes rares
Présentation

Témoignages sur le monde de l'édition du XVe au XIXe siècle, textes et images / Philosophie française du XIXe siècle
Notre association a pour but de diffuser des textes rares ou singuliers et des images du XVIe au XIXe siècle. Nous vous invitons à visiter notre site que nous enrichissons en permanence. Nous présentons également la philosophie française du XIXe siècle. Ci-dessus : illustration extraite de J. Hardy, A picturesque and Descriptive Tour in the mountains of the High Pyrenees , 1825

Et vous pouvez aussi visiter le site turquie-culture.fr, ressources et des documents anciens et modernes sur la culture de la Turquie des origines jusqu'au XXIe siècle : langue, littérature, arts, histoire... Et un autre site, consacré lui à la photographie anonyme, photoanonyme.fr.
 
Roman, Jacques (1744-1823), de l'Oratoire à l'Inspection générale de l'Université
Fidèle à la vocation de la Confédération de l'Oratoire, Jacques Roman se consacre à l'enseignement, tout à la fois comme professeur et comme supérieur de collèges dépendants de l'Ordre. Mais la dissolution des congrégations religieuses séculières en 1792, puis l'émigration en Italie viennent tout bouleverser. Une nouvelle carrière, conduisant au sommet, va s'ouvrir.
Lire la suite...
 
Canaple, Pierre Nicolas (1765-1857) : du préceptorat à l'inspection académique (Aix, Nîmes)
La carrière de l'abbé Canaple se conçoit dans la situation du très fort besoin de personnel d'encadrement provoqué par la nomination en 1809, à la tête d'une trentaine d'académies, des recteurs assistés chacun par deux inspecteurs.
Lire la suite...
 
Vocabulaire français (Le), 1904
Cet ouvrage scolaire, typique du début du XXe siècle, a été publié en 1904 par I. Carré, agrégé de l'Université, Inspecteur général honoraire de l'Enseignement primaire.
Lire la suite...
 
Le premier Conseil royal de l'Instruction publique : 17 février-20 mars 1815
L'Empire napoléonien, avec la loi du 10 mai 1806, et le décret du 17 mars 1808, a mis en place, en France, un « système » universitaire, centralisé, vaste et cohérent. Louis XVIII, revenu d'Angleterre, est amené, au cours de la première Restauration, à garder les grandes lignes de l'organisation antérieure.
Lire la suite...
 
Augustin François Germé (1745-1824), de l'École centrale au rectorat de Rennes
La Révolution française, avec le Directoire, puis l'Université napoléonienne ont créé un "système" universitaire dépendant de l'État centralisé, imbriquant structures enseignantes (Écoles centrales, Lycées, Facultés) et administratives (Recteurs et Inspecteurs d'académie). C'est dans ce cadre que se déploie la carrière de près de mille cinq cents personnalités. Augustin François Germé, tour à tour professeur de Belles-lettres, recteur, professeur de Faculté, doyen, est l'une d'entre elles.
Lire la suite...
 
Braive, Henri François (1798-1868), normalien, professeur, inspecteur d'académie, et enfin recteur
La carrière d'Henri François Braive est typique des normaliens [Lettres ou Sciences] qui après une assez longue période d'enseignement sont appelés à des fonctions administratives, souvent couronnées par le rectorat.
Lire la suite...
 
Alhoy, Louis François Joseph (1760-1826), administrateur et poète des hôpitaux
Destiné à l'enseignement, Louis François Joseph Alhoy, au moment de la Révolution française, voit momentanément sa carrière, comme pour beaucoup, s'orienter différemment. Son nom reste attaché, avec ses "Promenades poétiques dans les hospices et les hôpitaux de Paris [1826]" , à une œuvre plus didactique que littéraire.
Lire la suite...
 
Diez, Charles Nicolas Denis (1826-1872), traducteur des Odes du poète allemand Klopstock
Déjà maître d'études, Charles Nicolas Denis Diez fait partie des six professeurs reçus à l'agrégation d'allemand ayant lieu pour la première fois en 1849 et devient ainsi professeur de lycée. Le doctorat ès-lettres, passé en 1859, lui permet d'enseigner en Faculté : il est nommé professeur de Littérature étrangère à Besançon [1864-1865], puis à Dijon [1872].
Lire la suite...
 
Portraits du début du XXe siècle
ImageCes cartes postales photographiques avec des groupes (ouvriers, soldats, familles, classes) étaient souvent envoyées à la famille ou à des amis.
Lire la suite...
 
Caro, Elme Marie (1826-1887, le spiritualisme universitaire contre le positivisme
Chronologiquement placé entre Victor Cousin [1792-1867] et Henri Bergson [1859-1941], Elme Marie Caro, a fait de tous ses ouvrages, discours, mémoires, rapports, une machine de guerre contre le positivisme scientifique.
Lire la suite...
 
Sicard, Roch Ambroise (1742-1822), un philanthrope, de l'Institut national à l'Académie française
L'abbé Sicard a cinquante trois ans lorsqu'il est nommé, en novembre 1795, membre de l'Institut national, dans la section de Grammaire de la Classe de Littérature et Beaux-arts [troisième Classe]. Continuateur de l'abbé de L'Épée à l'Institution nationale des sourds-muets [1790], enseignant de grammaire à l'École normale [1795], il est l'auteur d'Éléments de grammaire générale appliquée à la Langue française [an VIII-1799*].
Lire la suite...
 
Le meunier, l'oie et le cochon
 Document manuscrit soigneusement calligraphié du XIXe siècle concernant une transaction passée devant notaire en mai 1824. Les deux parties s'opposent sur une rente perpétuelle à payer pour un moulin et ses dépendances.
Lire la suite...
 
Imagerie Pellerin : Une cure thermale salutaire.
Les imageries d'Épinal ne sont pas tournées seulement vers la célébration du sentiment religieux, qui a fait à l'origine leur fortune. Elles ont su s'adapter à l'esprit du temps. La République proclamée, l'école laïque confortée, il était temps d'abandonner une religiosité sans effet politique immédiat, et d'introduire, enfin, à l'aube du XXe siècle, un peu d'humour. Il était temps.
Lire la suite...
 
Joubert, Joseph (1754-1824). Inspecteur général de l’Université
Inspecteur général de l’Université pendant plus de sept ans [1808-1815], Joseph Joubert a rempli des fonctions administratives qui font incontestablement de lui un homme d’action. Mais la postérité a plutôt mis en avant l’image d’un penseur mêlant l’élégance de l'homme de salon du XVIII ème siècle finissant, et l’attirance pour l’introspection rêveuse propre aux romantiques à l'aube du XIXème siècle.
Lire la suite...
 
Chat botté et Image d'Épinal
Image L'imagerie d'Épinal, bien connue au départ par son imagerie religieuse, exploite, sous forme de planches, ou d'albums, colorés au pochoir, les sujets des Contes de Perrault, et plus largement tous les sujets relevant de la littérature enfantine.
Lire la suite...
 
Les premiers Inspecteurs généraux de l'Instruction publique, 1802
C'est dans le cadre de l'Université napoléonienne que sont nommés en 1802 les trois premiers Inspecteurs généraux de l'Instruction publique. La même année voit la nomination de trois Commissaires pour la formation des lycées. C'est le point de départ de la création d'un corps, qui perdure dans l'histoire de l'Éducation nationale avec aujourd'hui un peu plus de cent cinquante personnes.
Lire la suite...